Accueil Actu Soirmag

Tornade: les impressionnantes images de désolation à Beauraing (vidéos et photos)

Les vents ont dévasté une partie de cette commune de la province de Namur.

Temps de lecture: 3 min

Ce dimanche matin, Beauraing s’est réveillée sous le choc. Pendant la nuit, la dépression orageuse qui a secoué le pays a particulièrement frappé cette ville de l’est de la province de Namur. Une tornade s’est ainsi formée, dévastant tout sur son passage. Aujourd’hui, le bilan est lourd et les images sont là pour en témoigner.

« Une situation apocalyptique »

Sur Facebook, une vidéo tournée au Domaine du Moulin d'Eprave a été publiée où l’on voit la puissance des vents qui ravage le site. Il fait cependant trop sombre pour en voir plus. Il en sera de même toute la nuit. Puis une fois le soleil de retour, les images prises du ciel sont impressionnantes. Des toits sont éventrés, le hall omnisports de l’école Notre Dame tout simplement rasé, des maisons inhabitables avec des fenêtres explosées. Selon les autorités communales, près de 50 bâtiments sont touchés et environ une quinzaine de personnes ont été blessées. Par contre, il n’y a eu aucun mort. Le plan communal d’urgence a été déclenché.

« On a aussi des poteaux par terre, les tôles du hall sportif de l’école des Sœurs qui ont disparu, des abris de jardins qui se sont encastrés dans des toitures, des arbres sur les routes, etc. C’est une situation apocalyptique », commente le bourgmestre, Marc Lejeune, à la RTBF. Ce dernier précise que la plupart des blessés se trouvaient sur la terrasse d’un café. « Ils ont vu les tuiles tomber et ont heureusement pu quitter la tonnelle sous laquelle ils se trouvaient. C’est un petit miracle qu’il n’y a pas plus de blessés », conclut Marc Lejeune.

Interrogée par la télévision publique, la présentatrice météo Daniela Prepeliuc a donné quelques précisions sur le phénomène. « Ça ne peut pas être une mini-tornade car le terme n’existe pas. Par contre, il s’agit bien d’une tornade », dit-elle sur base des données de l’Institut royal de météorologie (IRM). « C’est une tornade soit de force 1 (faible intensité) soit de force 2 (moyenne intensité). Il y a bien eu des grêlons de 4 à 5 cm avec ces phénomènes tourbillonnaires ». Elle ajoute qu’il y a bien eu une supercellule orageuse, élément central dans l’apparition d’une tornade, qui se produit lorsqu’il y a un conflit de masses d’air chaudes et froides. Il arrive très rarement que des tornades se forment en Belgique. Beauraing se situe toutefois non loin de Haumont, une commune française de la banlieue de Maubeuge, frappée par une très forte tornade en 2008. Elle avait été classée comme étant d’une intensité de 3 sur l’échelle de Fujita.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une