Accueil Soirmag Santé

Les chenilles processionnaires: familières mais dangereuses!

Ennemies venues d’ailleurs et plaie saisonnière, les chenilles processionnaires sont de retour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 5 min

Leur « look » ne trompe pas : de grosses larves à poils longs et à l’aspect peu engageant, que l’on découvre sur le chêne ou sur le pin. Pas de bol, leurs méfaits potentiels vont de pair avec leur laideur physique. Outre d’opérer en bande et de se révéler un véritable fléau pour les essences qui les accueillent, leurs poils sont dotés d’un terrible pouvoir urticant, qui peut faire des ravages auprès des promeneurs imprudents ou simplement distraits.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs