À la télé ce soir: Soirée spéciale avec Teddy Riner ou «Origines»

BelgaImage
BelgaImage

« Tokyo 2020 - Soirée spéciale Teddy Riner », à 21h05 sur France 2

Le coup d'envoi est imminent ! Avant de plonger dans le grand bain de la compétition, la chaîne propose de découvrir la préparation du judoka français Teddy Riner pour les Jeux olympiques de Tokyo. Deux ans et demi d'immersion dans le programme d'entraînement très exigeant du champion guadeloupéen de 32 ans, double champion olympique (Londres 2012, Rio 2016) et médaillé de bronze (Pékin 2008). Ce film sera également l'occasion de plonger dans la vie privée de Teddy Riner, de découvrir sa vie de famille, ses joies, ainsi que les doutes qui l'assaillent parfois, tant dans ses vies d'homme que de sportif, malgré dix ans d'invincibilité qui en font une légende du judo.

« Baptiste Lecaplain : « Origines » », à 22h55 sur Tipik

Après le succès de son premier spectacle («  Baptiste Lecaplain se tape l'affiche »), le jeune humoriste revient cette fois sur ses origines, notamment son enfance en Normandie (dans la Manche, plus précisément) avec le sens aigu de l'autodérision - et même le caractère explosif - qui le caractérise. Sur scène, il donne vie à une foule de personnages et d'animaux qui peuplent son imaginaire délirant.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Du sang dans le désert », à 15h40 sur Arte - Quatre étoiles

d’Anthony Mann (1957)

Beaucoup moins classique qu’il n’y paraît, ce « Tin Star » en V.O. ne néglige aucun thème cher au western US et annonce déjà la révolution de Sergio Leone avec face au novice Anthony Perkins un Henry Fonda moins angélique que de coutume et un Lee Van Cleef (un peu) moins « mauvais » qu’auparavant. Grands débuts aussi d’Elmer Bernstein dans un genre qui lui vaudra trois ans plus tard la notoriété avec la B.O. des « Sept mercenaires » de John Sturges, l’autre grand rival de John Ford.

« Harry Potter et la Coupe de feu », à 21h05 sur TF1 - Trois étoiles

de Mike Newell (2005)

Le quatrième épisode de la saga Rowling est celui qui marque le passage de son héros à l’âge mûr. On bascule dès lors davantage dans le fantastique pur à la Edgar Allan Poe. Seul regret : ce regain d’intensité dramatique se manifeste logiquement au détriment de l’humour désormais moins présent.

« Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar », à 20h45 sur RTL TVI - Deux étoiles

d’Espen Sandberg et Joachim Ronning (2017)

Javier Bardem – enfin, disons plutôt… ce qu’il en reste ! – incarne le méchant zombie ibère ivre d’ire envers Jack Sparrow naturellement ivre… tout court, lui. Pris d’entrée de jeu au second degré, ce cinquième épisode de la saga initiée en 2003 devant la caméra de Gore Verbinski constitue une parodie à la fois absurde et délirante de tout ce qu’on peut faire avec des images de synthèse, et à ce niveau, les requins zombies touchent littéralement… le fond.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern