Delphine «audacieuse» lors de sa présence au défilé du 21 juillet (photos)

BelgaImage
BelgaImage

Delphine a participé à son premier défilé du 21 juillet en tant que princesse hier. Sa présence dans la seconde tribune royale aux côtés de son demi-frère, le prince Laurent et de son compagnon, Jim O’Hare, a été remarquée. C’est sa tenue et son comportement qui ont attiré l’œil des caméras mais aussi des experts royaux.

La Fête nationale cette année était particulière, pour rendre hommage aux sinistrés des inondations qui ont frappé la Belgique la semaine dernière. Entre eux, les membres de la famille royale présents n’ont pas beaucoup parlé, laissant le moment à l’hommage aux victimes. Delphine a simplement échangé quelques mots avec le prince Laurent.

Une princesse confiante

La princesse Delphine est apparue confiante dans une tenue audacieuse, à l’aise avec le protocole et curieuse de ce qui se passait autour d’elle. L’expert royal, Jo De Pooter est allé de son analyse dans les lignes de Het Laatste Nieuws  : « Elle était en effet rayonnante de confiance en elle ». Il ajoute que cette attitude n’est pas surprenante : « Delphine vient aussi de la noblesse. Je ne pense pas qu’elle soit capable de s’asseoir de manière inélégante. Elle a pris sa place entre son demi-frère et sa demi-sœur sans trop de difficulté. Et le fait qu’elle ait pris la liberté, avec sa tenue, de dire ce qu’elle voulait dire, entre les deux autres qui étaient piégés dans leurs uniformes militaires, montre son courage. Et je pense que c’est génial de la part du roi Philippe d’avoir donné à Delphine une plateforme publique lors de cette Fête nationale. Ce moment figurera sans aucun doute dans les livres d’histoire ».

BelgaImage
BelgaImage

Une tenue engagée

Si sa tenue a été remarquée, c’est aussi qu’elle était porteuse d’un message. La princesse Delphine portait une tenue signée de la créatrice Siré Kaba. «  C’est une pièce d’inspiration rétro, une robe mi-mollet avec des manches longues légèrement bouffantes. Une pièce audacieuse au niveau de ses imprimés, mais la princesse Delphine peut se le permettre, et cela reste élégant, raffiné et intemporel. Il fallait quelque chose que l’on remarque, mais sans en faire trop  » a décrit la créatrice.

BelgaImage
BelgaImage

L’expert royal Jo De Poorter y va aussi de son analyse : « Avec ses vêtements quelque peu excentriques, elle a fait une déclaration à la fois artistique et politique en portant une robe d’Erratum Fashion, une marque belge qui entend utiliser la mode pour corriger les erreurs du passé colonial de la Belgique et combattre les stéréotypes sur l’Afrique. Avec cette tenue, Delphine voulait montrer que ce que Léopold II, son arrière-grand-père, avait fait en Afrique n’était pas acceptable. (…) Delphine dégageait également quelque chose de militaire, avec ce béret sur la tête. Elle aurait pu facilement faire partie de l’un des régiments qui ont défilé » ajoute-t-il.

 
  • Voici l’une des images qui resteront dans les mémoires après cette catastrophe de l’été 2021. Huit kilomètres de déchets ont été stockés sur l’autoroute A601 désaffectée, tout près de Liège.

    La Wallonie gravement polluée

    Après l’aide aux sinistrés, la dépollution est une tâche ardue à mener. Déchets ménagers, produits chimiques et mazout ont tout envahi. Et des stations d’épuration ne fonctionnent plus.

  • La ville d’eaux a enfin reçu la reconnaissance ultime, le label Unesco derrière lequel elle courait depuis 2008.

    Ces sites belges qui appartiennent à l’humanité

    En juillet, Spa a fait son entrée au patrimoine mondial de l’Unesco. Comment l’organisation fait-elle ses choix ? Qu’implique une telle nomination ? Quelles en sont les retombées ?

  • Devenu viral, ce cliché a permis la résolution d’une enquête qui s’intéresse aux trésors pillés par un réseau de trafiquants.

    Kim Kardashian et le sarcophage doré

    Une photo people de la star américaine a permis d’élucider par hasard une enquête pour trafic d’antiquités.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern