Shakira risque la prison ferme pour ses déboires fiscaux

BELGAIMAGE-154990144
BelgaImage

Shakira pourrait-elle finir derrière les barreaux ? Cela peut sembler étrange et pourtant, c’est bel et bien ce qu’elle risque à en juger la décision d’un juge d’instruction d’Esplugues de Llobregat, près de Barcelone. Ce dernier l’a en effet renvoyée devant les tribunaux pour six délits supposés de fraude fiscale. La chanteuse est a priori en règle avec le fisc espagnol mais elle aurait visiblement menti sur le lieu où elle vivait entre 2012 et 2014. Un mensonge qui pourrait se terminer par une peine de prison ferme.

Shakira était-elle en Catalogne ou aux Bahamas ?

Depuis 2015, sa résidence fiscale est établie en Catalogne. Et avant cela, à la croire, elle aurait surtout résidé aux Caraïbes. Mais d’après une enquête, il s’avère que la Colombienne était déjà présente en Espagne entre 2012 et 2014, aux côtés de son compagnon Gerard Piqué, Barcelonais d’origine.

L’accusation en veut pour preuve les multiples traces de son passage dans la capitale catalane : cours de français, restaurants, rendez-vous chez le coiffeur, etc. L’inspectrice en charge du dossier affirme même avoir pu comptabiliser le nombre de jours que la star aurait passés en Espagne (163 en 2011, 246 en 2012, 210 en 2013 et 243 en 2014). Or quand une personne reste plus de la moitié de l’année sur le territoire espagnol, elle devient redevable devant le fisc.

Pour l’instant, la défense nie toujours les accusations et compte prouver sa bonne foi avec un permis de résidence permanente dans les Bahamas pour la période en question. Mais ce document ne pèse pas lourd car il est donné à tous ceux qui possèdent une maison dans le pays. Les factures d’électricité aux Bahamas sont aussi contestables car ils ne prouvent pas que c’est bien Shakira qui occupait la maison. L’affaire arrive en tout cas au plus mauvais moment pour la chanteuse qui vient de sortir un nouveau single. Elle compterait a priori faire appel auprès du tribunal de Barcelone.