Les Anges, moins sexy, plus cosy

Adieu les poses suggestives, le désir à fleur de peau. La marque se veut désormais plus proche de la femme réelle, avec ses défauts et ses kilos superflus. Mais point trop n’en faut, quand même...
Adieu les poses suggestives, le désir à fleur de peau. La marque se veut désormais plus proche de la femme réelle, avec ses défauts et ses kilos superflus. Mais point trop n’en faut, quand même... - BelgaImage

Une dégringolade sur fond de crise économique. Connue pour ses défilés somptueux, à grand renfort de mannequins sublimes, la firme U.S. a vu la conjoncture se retourner depuis quelque temps. Moins de ventes, moins de rêve, des critiques comme s’il en pleuvait et, par-dessus tout, le péché majeur : les liens de son P.-D.G. Les Wexner (qui a démissionné, poussé vers la sortie) avec le sulfureux homme d’affaires Jeffrey Epstein, accusé d’abus sexuels sur mineures et retrouvé « suicidé » dans sa prison new-yorkaise. Alors, regardez bien ces photos : elles sont les reliques...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète