Accueil Actu Télé

Alors qu’elle est en direct sur la BBC, une journaliste reçoit un appel des talibans (vidéos)

La journaliste a été contactée par le porte-parole des talibans sur son téléphone personnel.

Temps de lecture: 2 min

Cet appel, Yalda Hakim, journaliste née en Afghanistan mais vivant en Australie depuis 1986, risque de s’en souvenir encore longtemps. Ce dimanche 15 août, alors qu’elle présentait en direct le JT de la BBC, la journaliste a reçu un appel plutôt surprenant sur son téléphone personnel. Elle a en effet été appelée par le porte-parole des talibans en plein direct télévisé, alors que les talibans étaient justement sur le point de prendre la ville de Kaboul en Afghanistan, rapporte 7sur7.

D’abord surprise d’être contactée ainsi, Yalda Hakim a ensuite choisi de décrocher pour interroger Suhail Shaheen, le porte-parole des talibans, juste avant leur prise totale de pouvoir du pays. « D’accord, nous avons le porte-parole des talibans Shail Shaheen en ligne. Monsieur Shaheen, pouvez-vous m’entendre? », a débuté la journaliste, avant que l’homme confirme que la liaison était bien établie.

Directement, pour contrer les craintes de la communauté internationale, le taliban a expliqué que leur objectif était « la paix ». « Il ne devrait y avoir aucune confusion, nous sommes sûrs que les biens et les vies du peuple afghan sont en sécurité dans la ville de Kaboul. Il n’y aura de vengeance sur personne. Nous sommes les serviteurs du peuple et de ce pays. Nos dirigeants ont demandé que nous restions à l’extérieur de la ville. Nous attendons un transfert pacifique du pouvoir », a ajouté Shail Shaheen, indique 7sur7.

La journaliste de la BBC a également parlé de la détresse des femmes en Afghanistan, qui craignent de perdre leurs droits acquis il y a vingt ans (comme le fait de pouvoir travailler et étudier), quand les talibans avaient été chassés du pouvoir. « Elles craignent de revenir à un régime où les filles ne peuvent pas aller à l’école, où les femmes ne peuvent pas travailler. Les Afghanes auront toujours accès à l’éducation et au marché du travail tout en gardant le hijab », a affirmé le porte-parole des talibans. Une information que beaucoup n’arrivent pas à croire, craignant plutôt le retour du règne de la terreur dans le pays.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une