Le nouveau traitement esthétique de Maeva Ghennam largement controversé: «J’ai rajeuni mon vagin» (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

L’influenceuse Maeva Ghennam, connue par ses apparitions dans « Les Marseillais » et sa suite, a fait une nouvelle sortie sur Instagram où elle vient expliquer comment elle a « rajeuni son vagin ». La jeune femme a l’habitude de faire la promotion de multiples produits en tout genre pour perdre du poids à coups de tisanes ou « redonner de la rondeur aux fesses ». Elle rassemble aussi beaucoup de fans grâce à son caractère, son goût pour le luxe et ses histoires d’amour tortueuses.

Cette fois, c’est de son vagin dont il est question. Elle explique que grâce à la médecine esthétique, elle a pu arranger ses parties intimes. Maeva Ghennam n’a pas peur du bistouri et ne le cache pas. C’est dans le cabinet de son gynécologue à Paris qu’elle présente son travail et comment, grâce à deux traitements, elle a pu « rajeunir son vagin » : « Je suis avec le docteur, j’ai fait de la radiofréquence et de la mésothérapie sans injection et en fait ça rajeunit le vagin ».

Entretenir des complexes

Elle ajoute dans ses stories : « Pour moi, c’est super important d’avoir un beau vagin. Moi, j’ai de la chance, j’ai trop un beau vagin, mais il faut entretenir cela et mon docteur, c’est le meilleur pour ça. Genre là, c’est comme si j’avais douze ans  ! ». L’influenceuse n’en explique pas plus sur le procédé ni sur les « bénéfices » de ce traitement à part le fait de « rajeunir » la zone.

Très vite, la polémique est née. Les internautes lui reprochent d’entretenir les complexes et l’hypersexualisation des enfants en exprimant avoir l’impression d’avoir un « vagin de 12 ans ». Les internautes lui reprochent aussi de sexualiser le corps des jeunes filles et de provoquer des complexes. La mauvaise information de l’influenceuse est aussi pointée de doigt, cette dernière confond vulve et vagin. Les attaques ne viennent pas que des internautes mais aussi des autres influenceurs du milieu.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?