Accueil Actu Stars

Johnny Depp estime que «personne n’est à l’abri» de la Cancel Culture

L’acteur confie avoir très mal vécu les critiques dont il a fait l’objet en parallèle de ses procès contre The Sun et Amber Heard.

Temps de lecture: 2 min

Ce mercredi, Johnny Depp était présent lors du festival de Saint-Sébastien, au Pays basque espagnol, où il a reçu un prix Donostia pour l'ensemble de sa carrière. Interrogé à cette occasion, l’acteur est revenu sur la période difficile qu’il a vécu ses dernières années, ayant notamment perdu son procès contre le tabloïd The Sun en 2020 qui l’avait décrit comme un mari violent. Une critique doublée de nombreuses critiques à son égard. Et ça, il ne le digère toujours pas.

Un mouvement « hors-contrôle » ?

Johnny Depp est d’abord évasif, semblant faire allusion au mouvement #Metoo, et notamment aux compagnes de dénonciation des violences sexuelles commis par des hommes (surtout ceux influents). « Les différents mouvements qui ont émergé, j’en suis persuadé avec les meilleures intentions, sont cependant à présent tellement hors contrôle que je peux vous dire que personne n’est à l’abri », a-t-il déclaré. L’occasion pour lui de dénoncer « cette culture de l’effacement (« cancel culture ») ou cette tendance à porter dans la précipitation un jugement hâtif basé essentiellement sur ce qui s’apparente à de l’air pollué exhalé ». Selon lui, « personne n’est à l’abri » d’un « jugement hâtif » qu’il relie à la cancel culture.

Depuis le procès contre The Sun, au cours duquel des détails sordides ont été révélés sur sa relation avec Amber Heard, l’acteur a notamment perdu son rôle au sein de la série « Les animaux fantastiques ». Le prix remis à Saint-Sébastien a également été critiqué par des organisations féministes et des femmes travaillant dans l'industrie du cinéma. Quant à Johnny Depp, il dément toujours avoir été un mari violent.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une