«Le Meilleur Pâtissier»: Alexandre, le Belge se fait remettre en place par Mercotte

DR
DR

« Le Meilleur Pâtissier » revient sur RTL-TVI et pour le dixième anniversaire de l’émission, quelques nouveautés sont à attendre. Dès la première épreuve, les règles ont changé. En effet, cette fois-ci, ce sont 20 candidats qui se sont affrontés pour ne finalement en garder que 14. Pour gagner leur ticket d’entrée, Cyril Lignac et Mercotte ont posé comme défi de réaliser une « tarte d’identité ».

Les candidats avaient deux heures pour faire un classique de la pâtisserie : la tarte. Celle-ci devait mettre en avant le caractère des candidats, leurs passions et leur région. Facile pour Alexandre Formica, 29 ans qui a justement confié il y a quelques jours que la tarte était un dessert qu’il aimait beaucoup faire.

Pour le Belge, les ingrédients sont déjà pensés. Il décide de faire une tarte inspirée du drapeau belge, c’est-à-dire une tarte carrée, noire, jaune et rouge, avec une pâte en speculoos, une compotée de pomme et une ganache à la vanille. Cependant, sa confection n’a pas tout à fait plu au jury. Cyril Lignac émet sa première critique, elle n’est pas assez bien dessinée et lui conseil de s’appliquer sur le décor la prochaine fois. Sur ce, Alexandre admet son imprécision, s’excuse et souhaite au jury une bonne dégustation.

Deux fois ignorée

Piquée, Mercotte réagit : «  Je peux dire mon avis ? Cela ne te dérange pas  ? ». Alexandre s’excuse et tente de retomber sur ses pieds en complimentant la tenue de la critique gastronomique : « C’est un très beau pull que vous portez là, cela rappelle le jaune du drapeau belge ». La pirouette ne fonctionne pas : « Ne fais pas le fayot, cela ne va pas marcher » renvoie Mercotte.

Au moment de la dégustation, Cyril Lignac se lance dans la critique de la tarte qui est apparemment bonne mais trop sucrée à cause du speculoos. Une fois dit, Alexandre le remercie puis se retire. C’en est trop pour Mercotte qui se voit encore une fois coupée par Alexandre. Cette dernière lui lance : «  M’ignorer une fois, cela va mais, là, tu te moques de moi…  ». Alexandre réalise son erreur encore une fois et se replace devant le jury, prêt à entendre la critique de Mercotte.

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».