Le record de la plus grande femme au monde battu (vidéo et photo)

BELGAIMAGE-60141807
BelgaImage

Le record de taille pour une femme est détenu par une Turque de 24 ans, Rumeysa Gelgi, qui mesure 215,16 centimètres. Elle a été officiellement désignée la plus grande femme du monde par le Guinness des records et espère grâce à son statut inspirer d’autres à s’accepter tels qu’ils sont.

Sa stature exceptionnelle est le résultat du syndrome du Weaver, qui parmi d’autres symptômes, se manifeste par une croissance accélérée. La jeune femme a déclaré que « chaque désavantage peut être tourné en un avantage pour s’accepter tels qu’on est, être conscient de son potentiel et de faire de son mieux ». Rumeysa Gelgi se déplace en fauteuil roulant mais peut marcher à l’aide d’un déambulateur.

C’est la seconde fois que son nom figure au Guinness des records, alors qu’elle avait déjà été désignée la plus grande adolescente vivante en 2014. Depuis lors, elle met son statut en avant pour mener des campagnes de sensibilisation sur les maladies rares. L’homme le plus haut du monde est aussi Turc, il s’agit de Sultan Kosen qui mesure 251 centimètres, et détient le record de taille depuis 2018.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?