Tir mortel d’Alec Baldwin: l’usage d’armes sur les tournages de film est pourtant régi par des règles strictes

pexels-cottonbro-7265995
Pexels

C’est un véritable drame qui s’est déroulé jeudi sur le tournage du film « Rust », dans l’État américain du Nouveau-Mexique. L’acteur Alec Baldwin a « déchargé une arme à feu utilisée pour le tournage », censée être chargée à blanc, tuant accidentellement la directrice de la photographie du film, Halyna Hutchins, et blessant le réalisateur, Joel Souza, qui se trouve dans un état critique actuellement.

Mais comment un accident si grave a-t-il pu arriver ? À l’heure actuelle, nul ne sait comment l’arme s’est retrouvée chargée de balles réelles, d’autant plus que les règles en matière d’usage d’armes à feu sur le tournage d’un film sont strictes.

Aux États-Unis, cela fait presque 40 ans que le métier de maître d’armes (weapons handler) a été instauré sur les plateaux de tournage lorsque des armes sont utilisées. Cette profession a été créée en 1984, après la mort de l’acteur Jon-Erik Hexum lors de l’enregistrement d’une série, alors qu’il jouait à la roulette russe avec une arme chargée à blanc. « À la suite de l’affaire Brandon Lee ensuite, les règles sont devenues beaucoup plus strictes et la surveillance s’est accrue », explique ce jeudi sur Twitter l’acteur américain William Earl Brown. « Lorsqu’il est nécessaire d’utiliser une arme réelle, le maître d’armes vérifie la chambre, le barillet, le chargeur, etc. tout ce qu’un projectile peut loger est contrôlé. Si des balles factices sont nécessaires, chaque douille est vérifiée avant le chargement ». Il ajoute que les balles à blanc sont placées dans le barillet à la dernière minute, juste avant l’enregistrement de la scène. « Dès que le signal ‘Coupez’ est donné, l’arme doit être rendue au maître d’armes. Sans exception », conclut William Earl Brown, choqué que le drame dans lequel est impliqué Alec Baldwin ait pu arriver.

Une arme piégée ?

Contacté par BFMTV, un armurier pour le cinéma a lui aussi fait part de sa stupéfaction. En Europe également, l’usage d’armes au cinéma est strictement réglementé et sécurisé. Les revolvers utilisés sur les tournages sont des vrais, explique-t-il, mais ils ont été modifiés pour ne tirer que des balles à blanc. Afin qu’il n’y ait pas d’accident, les armuriers qui travaillent pour le cinéma comme lui interviennent sur les scènes de tirs : « On rencontre les comédiens, surtout s’ils ne sont pas habitués. Nous devons tout sécuriser pour ne pas qu’ils se fassent mal ». En Belgique, causer un accident mortel comme celui de jeudi en manipulant de vraies armes sur le tournage d’un film est « impensable » a aussi réagi le magistrat presse du parquet de Namur auprès de nos confrères de SudInfo.

Le mystère plane donc toujours sur les circonstances exactes du décès d Halyna Hutchins, mais une enquête est en cours, à laquelle Alec Baldwin collabore. Interrogé sur la télévision américaine, un accessoiriste ayant travaillé sur « Terminator » n’a pas écarté l’hypothèse d’une arme piégée, la jugeant plausible. « Ce type d’arme est distribué à une seule personne par films, et après la scène, ces armes doivent être rendues, re-sécurisées », a-t-il expliqué, ne comprenant pas, lui non plus, comment un revolver chargé a pu rester entre les mains des acteurs.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux