Paul El Kharrat: «Je suis un criminel sans le crime»

Paul El Kharrat est fasciné par les enquêtes au point de se mettre à la place des tueurs.
Paul El Kharrat est fasciné par les enquêtes au point de se mettre à la place des tueurs. - BelgaImage

Dans les rues de Paris ont défilé au fil du temps des assassins déterminés ou des meurtriers désespérés. De la Révolution à l’Occupation, l’auteur nous invite au cœur de ces méfaits, pour certains le miroir d’une époque où la frontière entre violence, souffrance et misère sociale est souvent ténue.

À 22 ans, Paul El Kharrat voue une fascination à l’histoire et à la criminologie. Il a fait de sa chambre une bibliothèque et sa mémoire hors du commun lui permet d’avoir une solide connaissance littéraire et historique. « Outre des dossiers plus...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète