La reine Elizabeth II est contrainte d’arrêter l’équitation depuis deux mois

Isopix
Isopix

Les journaux britanniques révèlent aujourd’hui que la reine Elizabeth II n’a pas eu l’occasion de monter à cheval depuis deux mois. Il semblerait que la monarque ait souffert d’un « inconfort » les dernières fois, l’obligeant à renoncer à l’équitation pour quelque temps. À 95 ans, la reine Elizabeth II commence à renoncer à de plus en plus de choses. La semaine dernière, il était question de ne plus consommer d’alcool.

Cependant, l’équitation représente l’une de ses plus grandes passions depuis sa jeunesse. Une source a déclaré au Sun  : « Elle adore monter à cheval et cela a fait partie de son rituel la majeure partie de sa vie (…) Elle est été extrêmement déçue de ne pas pouvoir monter à cheval depuis début septembre ». Mais le journal assure que la monarque compte bien reprendre sa passion dès qu’elle sera suffisamment en forme.

Dernièrement, la reine Elizabeth II a été hospitalisée le temps d’une nuit en observation. Elle a pu rentrer au Palais dès le lendemain. Cependant son état de santé continue d’inquiéter la presse britannique et internationale. La monarque depuis près de 70 ans devait aussi se rendre à Glasgow pour le sommet de la COP26. Les chefs d’État s’y réunissent pour traiter ensemble des mesures à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique. Finalement la Reine ne sera pas présente, préférant se reposer. Elle partagera tout de même une vidéo préenregistrée pour transmettre son message.

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».