Brigitte Bardot condamnée à une amende de 20.000 euros pour injures envers les habitants de La Réunion

belgaimage-155250736-full
BelgaImage

En 2019, dans une lettre adressée au préfet de La Réunion de l’époque, l’actrice Brigitte Bardot avait décrit l’île comme « l’île du diable » habitée par « une population dégénérée encore imprégnée […] des traditions barbares qui sont leurs souches ». Grande protectrice des animaux, Brigitte Bardot affirmait recevoir des tas de lettres « dénonçant la barbarie que les Réunionnais exercent sur les animaux ». Elle qualifiait également les habitants de La Réunion d’« autochtones ont gardé leurs gènes de sauvages ».

Des propos, envoyés par l’attaché de presse de l’actrice à plusieurs médias, qui avaient provoqué l’indignation sur l’île. Le député Jean-Hugues Ratenon (LFI) la Licra, le Mrap et SOS Racisme, la ligue des droits de l’homme et des associations et groupements religieux hindous avaient ensuite porté plainte contre Brigitte Bardot.

Son procès s’est tenu le 7 octobre, et la condamnation vient de tomber ce jeudi 4 novembre. L’actrice écope donc d’une amende de 20.000 euros pour injures raciales. Son attaché de presse, poursuivi pour complicité d’injures publiques a été condamné à 4.000 euros d’amende.

 
  • DR

    Micro Macro: Crime City

    On vous le conseille surtout seul ou à deux.

  • DR

    Test – Call of Duty Vanguard

    Un an presque jour pour jour après Call of Duty Cold War, Activision nous livre le 18e épisode de sa série. Changement de contexte pour cet opus, qui délaisse la guerre froide pour nous replonger au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

  • Cette femme de cœur et d’action entre au Panthéon ce 30 novembre.

    Chanteuse, danseuse et comédienne

    Le portrait « Joséphine Baker, première icône noire » est diffusé à 23h35 sur Arte, ce dimanche 28 novembre.