« Paris est devenu une poubelle » : Stéphane Bern fait le choix de quitter la capitale française

Belgaimage
Belgaimage

Dans une interview publiée dans le « Parisien » ce samedi 13 novembre, Stéphane Bern a expliqué avoir pris la décision de déménager prochainement de la capitale française. Un choix motivé par les confinements successifs, la détérioration de l’état de la ville, ainsi que de son ambiance. Le 14 décembre prochain, l’animateur quittera le quartier parisien de Pigalle pour une habitation à la campagne en Eure-et-Loir, dans un ancien collège royal et militaire, qui lui appartient depuis 2013, rapporte Purepeople.

Si Stéphane Bern qualifie ce déménagement de « douloureux », il explique ne plus supporter l’insalubrité et la violence de Paris. « J'y vis depuis mes 10 ans, et je n'en peux plus. J'ai passé deux confinements chez moi, dans le Perche, où j'ai la chance d'avoir plus d'espace. Comme mon métier me permet de travailler en grande partie à distance, j'ai fait le choix de rendre mon appartement parisien à Pigalle, où je vivais depuis dix-huit ans. Je reviendrai pour le travail, mais je serai désormais hébergé. (...) Malgré le petit pincement au cœur, je suis soulagé de partir. J'avais l'impression de devenir fou... » Et cela à cause de « la saleté , les trous dans la chaussée, les chantiers permanents, le bruit, et surtout, surtout, la violence ».

« Paris est devenu une poubelle », se désole le passionné d’Histoire. Selon lui, Paris est clairement délaissée par les habitants, qui ne pensent plus aux autres ni au caractère prestigieux de la ville, ajoute Purepeople. Il est également inquiet pour les Parisiens, à l’approche des Jeux Olympiques de 2024, espérant que la situation ne vire pas « au cauchemar ».

 
  • DR

    Micro Macro: Crime City

    On vous le conseille surtout seul ou à deux.

  • DR

    Test – Call of Duty Vanguard

    Un an presque jour pour jour après Call of Duty Cold War, Activision nous livre le 18e épisode de sa série. Changement de contexte pour cet opus, qui délaisse la guerre froide pour nous replonger au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

  • Cette femme de cœur et d’action entre au Panthéon ce 30 novembre.

    Chanteuse, danseuse et comédienne

    Le portrait « Joséphine Baker, première icône noire » est diffusé à 23h35 sur Arte, ce dimanche 28 novembre.