Accueil Soirmag Santé

La santé des femmes en péril

Une femme belge francophone sur deux renonce actuellement à se faire soigner, faute de moyens. Celles à la tête d’une famille monoparentale sont encore plus nombreuses à reporter les consultations pour elles-mêmes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Les chiffres fournis par l’enquête annuelle de « Solidaris mutualité » à propos du report, voire de la renonciation, aux soins médicaux sont plus qu’inquiétants. S’il ne date pas d’hier, le phénomène, qui concerne également nos voisins français, ne fait cependant que s’amplifier, la crise du coronavirus n’arrangeant pas les choses. Le constat est d’abord général : pas moins de 45 % des Belges francophones ont déclaré avoir renoncé à au moins un soin en 2021. Qui cela concerne-t-il ? Sans surprise, les familles précaires dans 60 % des cas mais aussi, de plus en plus, la classe moyenne. Les femmes, les familles monoparentales et les 40-59 ans sont les plus touchés (57,7 %). Quant aux personnes en incapacité de travail, trois sur quatre ont dû renoncer à un soin cette année. Avec 30 % des cas, les soins dentaires arrivent en tête des rendez-vous « manqués » pour raisons financières.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs