Accueil Actu Soirmag

Joe Biden insulté à demi-mot lors d’un appel téléphonique pour Noël (vidéo)

Avant les célébrations de Noël, le couple présidentiel américain a pris des appels téléphoniques de citoyens américains et tous n’étaient pas aussi chaleureux qu’il n’y paraissait.

Temps de lecture: 2 min

C’est une tradition à la Maison Blanche, avant les célébrations de Noël, le couple présidentiel a reçu les appels de citoyens américains sur une ligne spéciale pour suivre la tournée de Père Noël. Malheureusement cette année, un interlocuteur a fait passer son mécontentement à travers un message codé, utilisé par les partisans de l’ancien président Donald Trump.

Hier après-midi, quelques personnes ont appelé la ligne spéciale qui permet de suivre la tournée du Père Noël dans le monde. Ce service est mis en place depuis 1955 par le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, la NORAD. Le couple était en vidéoconférence pour recevoir certains de ces appels. Parmi les personnes à l’autre bout du fil, Joe et Jill Biden ont discuté avec des enfants et des parents.

Un homme a appelé, a déclaré s’appeler « Jared » et être père de quatre enfants. Les deux hommes discutent et soulignent le fait qu’ils ont tous deux un enfant nommé Hunter. Au moment de mettre fin à l’appel, Joe Biden souhaite un « merveilleux Noël » à la famille. L’interlocuteur lui répond : « Je vous souhaite également d’avoir un merveilleux Noël, joyeux Noël. Let’s go Brandon ».

Une dernière phrase qui n’a pas tout de suite fait réagir le Président. Ce dernier a naturellement répondu : « Let’s go Brando, je suis d’accord ». Cependant, pour les partisans de Donald Trump, c’est phrase signifie en réalité « Fuck Joe Biden », à comprendre donc « Biden, va te faire f… ». Si Joe Biden n’a pas réagi, son épouse Jill Biden a quant à elle, saisi la référence puisqu’elle a esquissé une moue. Très rapidement, l’échange entre les deux hommes est devenu viral sur les réseaux sociaux.

Une phrase devenue slogan

Cette phrase devenue insulte est le résultat d’une incompréhension. Au début du mois d’octobre, une journaliste de la NBC couvrait une course automobile où le pilote Brandon Brown était présent. Alors qu’elle tentait de couvrir les chants des supporters, la journaliste a déclaré : « Et vous pouvez entendre les chants de la foule : Vas-y Brandon (Let’s go Brandon)  ! ». En réalité, la foule scandait plutôt l’insulte expliquée plus haut. Depuis, cette phrase est devenue un slogan pour les opposants du Président actuel des États-Unis.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une