Accueil Soirmag Sexo

Sucer le pied…

Cette pratique de la médecine traditionnelle chinoise permet d’être plus présent.e dans la relation sexuelle, selon Anne Cossé qui signe l’ouvrage « L’acupression plaisir ».

Journaliste Temps de lecture: 3 min

Le pied ! Le regarder, le caresser, le lécher est une pratique érotique bien connue – dite fétichiste – mais ce que l’on sait moins, c’est que ce pied peut être une voie d’accès privilégiée pour mieux vivre la rencontre érotique ! En effet, selon l’acupression, discipline millénaire de la médecine chinoise, il y aurait à la base interne et externe de l’ongle du gros orteil, deux points très puissants qui sont le départ et l’arrivée de deux canaux d’énergie ou méridiens.

La mobilisation de ces points appelés « la Blancheur cachée » et « la Suprême sincérité » ouvre l’énergie vitale et permet de se reconnecter à son corps, d’éviter les pensées vagabondes et d’être davantage dans la rencontre sexuelle. « Sucer le gros orteil ou si vous le désirez, le mordiller, est le meilleur moyen pour stimuler ces deux méridiens mais la succion est efficace et des plus agréables en particulier pour la femme. Mobiliser ces points calme le mental et clarifie l’esprit », explique Anne Cossé.

acupression pied
D.R.

Et la recommandation ne vient pas d’une fétichiste passionnée mais d’une éminente spécialiste d’acupression. Anne Cossé est en effet praticienne certifiée d’Acupression, de Shiatsu traditionnel thérapeutique, maître enseignante de Reiki et fondatrice du site « Acupression & Bien-Être ». Aujourd’hui elle est surtout l’auteure de l’ouvrage « L’acupression plaisir » (édition La Musardine) dans lequel elle commence par nous expliquer la philosophie du Tao et sa sagesse sexuelle pour ensuite se centrer sur l’acupression qui permet de stimuler le flux de l’énergie vitale, d’être en meilleure santé tant au niveau physique que psychique et d’avoir une intimité sexuelle épanouie.

C’est sur cette dernière dimension que la spécialiste se centre dans son ouvrage. Elle nous y explique à travers des centaines d’exercices et de schémas comment renforcer la complicité érotique, intensifier le désir, prolonger le plaisir et dépasser les problèmes sexuels. Vous touchez des endroits précis du corps, qui sont situés sur les 12 méridiens, ces canaux par lesquels circule l’énergie vitale. Ces points (ceux-là même que l’acupuncture ou l’acupression mobilisent) sont considérés par la médecine traditionnelle chinoise comme des portes d’entrée vers les organes et les émotions de la personne. Vous veillez à les stimuler régulièrement, si possible tous les jours, et en douceur avec la pulpe du bout des doigts. De plus, la pression doit être verticale, lente et graduelle, tout comme elle doit être consciente.

Se concentrer sur les gestes pour mieux en profiter ! Apprendre les caresses ou plutôt les acupressions pour être plus présent.e et oublier la performance sexuelle. Et pourquoi pas s’ouvrir à une approche plus holistique, plus orientale, de la sexualité. « La Chine a développé pendant des millénaires des techniques érotiques qui peuvent améliorer la sexualité et le bien-être. Toutes ces connaissances qui nous sont parvenues via des manuels, constituent ce qu’on appelle le Tao de l’art d’aimer ; le tantra plus connu chez nous en faisant partie. En ce qui concerne la relation sexuelle, le Tao comme le Tantra se soucient de la qualité de l’échange : on prend soin de l’énergie sexuelle pour développer le lien amoureux », explique Anne Cossé.

«L’acupression plaisir», aux éditions La Musardine, 312 p, 20 euros.
«L’acupression plaisir», aux éditions La Musardine, 312 p, 20 euros. - D.R.

Sur le même sujet

Aussi en Sexo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une