Accueil Culture Livres

Miss Dior, plus qu’une chic fille

Catherine Dior ne fut pas que la muse de son couturier de frère, elle fut aussi une véritable héroïne. Son engagement l’a conduite jusqu’à Ravensbrück.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

À la faveur du dernier livre de Justine Picardie, « Miss Dior, muse et résistante – Le destin insoupçonné de Catherine Dior », on découvre le parcours de vie de celle qui ne fut pas qu’une « sœur de » mais aussi une femme discrète, féministe avant l’heure et dont l’engagement l’a conduite jusqu’à l’antichambre de la mort. Une déportation dont elle reviendra pour retrouver ses chères roses, assister à l’avènement de son grand frère Christian ainsi qu’à son décès prématuré, en 1957.

Justine Picardie est une rédactrice de mode anglaise à laquelle on devait déjà une remarquable biographie de Gabrielle Chanel. Il y a quelques années, elle a le projet d’écrire une biographie de Christian Dior. La Maison lui donne accès à ses archives et c’est là que, pour la première fois, elle voit poindre le nom de la sœur cadette de l’inventeur du New Look, Catherine Dior. Une femme qui s’est éteinte en 2008, après une longue, longue vie dévolue à sa passion pour les fleurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs