Accueil Actu Stars

«Don’t Look Up»: un véritable chercheur derrière les mains de Leonardo DiCaprio

Pour réaliser le doublage de certaines scènes du film, la production est partie en quête d’un véritable spécialiste des astéroïdes.

Temps de lecture: 3 min

La production de « Don’t Look Up » a voulu faire les choses jusqu’au bout, même jusqu’au doublage des mains de Leonardo DiCaprio. Le Parisien révélait cette semaine le visage qui s’est caché derrière les mains de Leonardo DiCaprio dans le dernier film d’Adam McKay. L’histoire relate les aventures de deux scientifiques qui doivent annoncer à la Terre entière qu’un astéroïde va leur tomber dessus dans les six mois suivant. Malheureusement pour eux, ni la présidente des États-Unis, ni les médias ne semblent les croire.

Pour les besoins du film, les calculs scientifiques autour de l’astéroïde devaient être justes et recopiés correctement. C’est alors qu’entre en jeu Michaël Marsset, 32 ans. Cet étudiant français en astrophysique à Boston au États-Unis a été contacté par la production qui cherchait une « doublure » pour Leonardo DiCaprio pour certaines scènes. L’acteur devait entre autres écrire des équations au tableau pour découvrir finalement la conclusion finale de la trajectoire de l’astéroïde. Une scène compliquée à jouer quand on n’y connaît rien.

Après avoir cru à une blague Michaël Marsset n’a pas hésité longtemps avant de se lancer dans le projet : « Écrire des équations sur un tableau, ça demande un peu d’entraînement. Ils voulaient quelqu’un qui travaille dans le domaine des astéroïdes et du système solaire pour l’authenticité de la scène. J’ai tout de suite répondu que j’étais intéressé. J’aime bien le cinéma, je suis fan de DiCaprio et assez admiratif du travail qu’il fait d’un point de vue du militantisme écologique » explique-t-il au Parisien. Pour ce qui est des équations, l’étudiant n’a eu finalement qu’à recopier celles issues d’un véritable article scientifique, déjà paru en 1985.

Mais avant d’être pris, Michaël Marsset a dû passer un casting. Avant toute chose, l’étudiant en astrophysique a dû envoyer des photos de ses mains. « Ils m’ont aussi demandé de me filmer en train d’écrire des équations sur tableau blanc. J’en avais un chez moi, ça tombait bien. J’ai fait un montage un peu rigolo, où j’écrivais les équations et à la fin, j’ai pris un morceau de vidéo où un astéroïde percute la Terre. Je crois que c’était assez inattendu » ajoute-t-il.

Une fois sélectionné, Michaël Marsset a été invité à se rendre sur le plateau de tournage pour finalement doubler Leonardo DiCaprio. « J’étais assis et j’attendais qu’on m’appelle. Ce qui m’a vraiment frappé, c’est la lenteur du processus : voir le directeur donner des instructions aux acteurs. C’est comme voir un peintre qui fait une toile, c’est très lent, par petites touches. Ils refont les mêmes scènes, encore et encore, sous différents angles de vue » se souvient-il au Parisien. Finalement, l’étudiant en astrophysique admet qu’il ne « faisait pas grand-chose la plupart par du temps ». S’il a dû prêter ses mains, le chercheur a aussi pu partager son opinion sur la crédibilité des scènes scientifiques filmées.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une