Accueil Actu Soirmag

Qui prend le chien ou le chat en cas de divorce?

En Espagne, la garde alternée des animaux de compagnie peut être décidée par un juge lors d’une séparation. En Belgique, la situation est très différente. Témoignages.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 6 min

Depuis ce mois de janvier, l’Espagne a modifié son code civil. Lors d’un divorce, comme s’il s’agissait d’enfants, le juge peut décréter la garde alternée des animaux de compagnie, désormais considérés comme « des êtres vivants dotés de sensibilité » et non plus comme de simples «  choses ». En cas de divorce litigieux, le juge doit désormais considérer « l’avenir des animaux de compagnie, en prenant en compte l’intérêt des membres de la famille et le bien-être de l’animal, la répartition des temps de garde et de soins », indique la loi. Concrètement, si les maîtres ne s’accordent pas, le juge peut mettre en place la garde alternée d’un chat, d’un chien, d’un poisson rouge, d’un lapin ou d’un perroquet. Cette loi oblige également les propriétaires à « garantir le bien-être » de leurs animaux. Dans le cas contraire, ou si une personne a des antécédents en matière de maltraitance animale, la garde peut lui être refusée ou retirée par un juge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs