Accueil Actu Soirmag

Deux enfants retrouvés après 27 jours seuls dans la jungle amazonienne

Deux enfants indigènes de 7 et 9 ans ont été retrouvés souffrant de malnutrition sévère après avoir passé 27 jours perdus dans la jungle amazonienne au Brésil et s'être uniquement nourris de fruits sauvages.

Temps de lecture: 2 min

Les enfants prénommés Glaucon et Gleison ont été retrouvés mardi par un proche « à 35 km de l'endroit où ils avaient disparu » souffrant « de malnutrition et déshydratation sévères », a déclaré vendredi à l'AFP Januario Carneiro da Cunha Neto, coordinateur du district sanitaire indigène spécial (DSEI) de Manaus, la capitale de l'Etat d'Amazonas où avaient disparu les enfants.

Hospitalisés, « ils reprennent maintenant du poids et leur vie n'est pas en danger », a-t-il ajouté. Les deux frères de l'ethnie Mura étaient portés disparus depuis le 18 février, date à laquelle ils étaient partis chasser des oiseaux dans la jungle, sur la municipalité de Manicore, à 330 km de Manaus.

Pendant leur séjour dans la jungle, « ils ne buvaient que l'eau de pluie et des lacs, et se nourrissaient de sorva » (sorbus domestica) un fruit à forte teneur en glucides et en graisses, a précisé M. Carneiro da Cunha Neto. Rosinete da Silva Carvalho, mère des enfants et de leurs 10 frères et soeurs, a déclaré la presse locale qu'  « ils avaient l'habitude de manger de la sorva, car mon fils aîné prenait toujours un sac lorsqu'il partait à la chasse ».

Les images publiées par les médias locaux montrent les enfants extrêmement amaigris après leur sauvetage. Leur découverte est le fruit du hasard, car les recherches officielles avaient été suspendues une semaine après leur disparition.

« Une connaissance de la famille qui est allée chercher du bois a fini par trouver les enfants par hasard », a déclaré le coordinateur de la DSEI. Pendant les longues journées où ils ont tenté sans succès de retrouver leur chemin, l'aîné des enfants, Gleison, s'est occupé de son jeune frère, le portant sur son dos lorsque il était trop épuisé en raison du manque de nourriture et d'eau.

Cette aventure rappelle celle vécue début 2021 par un pilote, Antonio Sena, qui a survécu 38 jours perdu dans l'Amazonie brésilienne après le crash de son avion de tourisme.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une