Accueil Culture Musique

Le triomphe de Jon Batiste

Le musicien s’est imposé lors des récents Grammy Awards et avec lui, l’image d’une Amérique en voie de se réconcilier avec elle-même.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Dimanche 3 avril a eu lieu la 64e édition des Grammy Awards, en gros l’équivalent musical des Oscars. Un événement aussi attendu que suivi et pour lequel Jon Batiste ne partait pas exactement favori. En dépit de ses onze nominations, il semblait acquis qu’il se ferait damer le pion par des stars de premier plan comme Lady Gaga, Billie Eilish ou Taylor Swift. Sauf que le musicien – par ailleurs chef d’orchestre, auteur-compositeur-interprète et star de télé de 35 ans – s’est imposé en raflant pas moins de cinq statuettes.

Un triomphe ou presque pour ce jazzman mais pas que, mixant allègrement show-biz, militantisme et spiritualité. Lequel, à sa manière bien à lui, invite l’Amérique à se réconcilier avec son patrimoine afro-américain et, donc, avec elle-même.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Musique

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs