Accueil Soirmag Santé

L’hypnose investit tous les secteurs de la vie quotidienne

L’hypnose n’a plus rien d’une attraction de cabaret, elle investit dorénavant l’arsenal des thérapeutes, le travail et le sport.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 4 min

La pratique de l’hypnose remonte à la nuit des temps, littéralement. Des fouilles ont mis au jour des tablettes sumériennes vieilles de 4.000 ans qui, déjà, évoquaient sa pratique. Au XVIIIe siècle, un médecin allemand du nom de Franz Anton Mesmer évoque l’existence d’un fluide magnétique universel et la possibilité de l’utiliser à des fins thérapeutiques. Au XIXe siècle, James Esdaile, un chirurgien anglais qui se réclame du « mesmérisme », assurera avoir pratiqué plusieurs centaines d’opérations et autres amputations « sous hypnose ». Quelques décennies plus tard, la British Medical Association commandite une enquête sur l’« hypnotisme », dont elle finit par reconnaître les bienfaits thérapeutiques mais sans trop bien définir quand et comment y faire appel. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour que le psychiatre Milton Erickson théorise cette idée que l’hypnose donne accès à des ressources insoupçonnées autant que nichées au plus profond de notre subconscient.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs