Accueil Culture Musique

Ces chansons qui ont changé le monde (2): «Blowin’ in the Wind»

À seulement 21 ans, le chanteur écrit ce qui deviendra l’hymne d’une génération.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Bob Dylan a 21 ans à peine quand il écrit et compose « Blowin’ in the Wind ». On ne sait pas si c’est le vent qui lui a soufflé cet hymne protestataire, qui deviendra bientôt celui de toute une génération, mais la légende veut qu’il l’ait écrit en dix minutes à peine, autour du mois d’avril 1962. Quant à l’enregistrement, il a lieu quelques mois plus tard, très exactement le 9 juillet 1962. C’est donc dans un café new-yorkais, appelé « The Commons », mais qui deviendra bientôt le légendaire « Fat Black Pussycat », que naît « Blowin’ in the Wind ». Dylan dira plus tard que l’inspiration lui est venue à la suite d’une discussion politique plutôt animée. Une chose est sûre, dans la foulée, le troubadour de 21 ans à peine met le cap sur le « Gerd’s », un club dévolu au folk où il se produit régulièrement. Arrivé là-bas, il joue le morceau à l’un de ses potes, Gil Turner, qui justement est à l’affiche du « Gerd’s » ce soir-là.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Musique

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs