Accueil Actu Soirmag

Un bourgmestre punit de façon originale des scouts turbulents

Le bourgmestre de la commune de Bièvre a dû trouver une façon de marquer les scouts venus dans la commune.

Temps de lecture: 2 min

C’est la période des grands rassemblements de scouts. Les communes acceptent généralement de louer leur terrain pour les activités des jeunes, mais ils doivent parfois s’attendre à des dégâts. C’est ce qui s’est passé dans la commune de Bièvre, il y a quelques. Parmi les membres du camp, un petit groupe de huit scouts sans chefs s’est montré turbulent dans le village de Baillamont.

D’habitude, ce sont les chefs qui reçoivent des amendes mais pas cette fois. Michel Modave, le bourgmestre de Biève a décidé autre chose pour les huit scouts : « Je leur ai demandé de nettoyer le cimetière de Baillamont et repeindre les ferronneries », explique-t-il au micro de RTL Info. Cette décision a été discutée avec les chefs pour toucher les membres du groupe. « On a discuté à la fin avec eux, il y a une remise en question, ils réfléchissent, je pense que c’est réussi », assure le bourgmestre. C’est que les situations de ce genre peuvent être fréquentes et trouver une solution marquante peut parfois mieux responsabiliser les jeunes. En un mois, la commune a vu passer environs 5.000 scouts.

Déjà l’an dernier, un autre groupe avait reçu cette « punition ». « Maintenant on hésite plus, quand c’est possible. On va plutôt vers quelque chose de constructif plutôt que simplement coller les amendes et les avertissements. On le fait aussi parallèlement, mais c’est important qu’il y ait un acte réparateur », explique Michel Moldave.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une