Accueil Actu Soirmag

Walibi: une touriste saute d'une attraction à cause d’une erreur (vidéo)

Camille, jeune Française de passage à Walibi, a bien cru qu’elle allait mourir dans l’attraction du Vampire.

Temps de lecture: 2 min

Le week-end passé, Camille, une Française originaire de Tourcoing, s’est rendue à Walibi avec son compagnon. Mais leur journée a viré au cauchemar lorsqu’ils ont voulu tester la montagne russe du Vampire (où on est assis avec les pieds dans le vide), rapporte La Voix du Nord.

« Mon compagnon est en situation de handicap et est amputé des deux jambes », explique Camille, ce qui fait que le jeune couple a été installé en dernier dans l’attraction. Le personnel du Vampire a fait le tour des wagons pour vérifier que chaque passager était bien attaché, mais a visiblement oublié de fixer le harnais de Camille. « La vérification avait été faite du côté de mon compagnon, mais pas du mien. Quand l’attraction a démarré, mon harnais était toujours totalement levé », raconte la jeune femme.

En panique, elle saute alors directement de son siège : « Je suis arrivée sur la plateforme sur laquelle patientent les prochains clients, le wagon est passé juste au-dessus de mes jambes ». Son compagnon a crié pour prévenir les responsables de l’attraction, qui ont activé l’arrêt d’urgence. Le train du Vampire a été bloqué pendant quelques instants, à une quinzaine de mètres au-dessus du sol.

Camille, en état de choc, s’est sentie délaissée par le personnel. « Ils m’ont laissée de côté, et se sont occupés de moi presque quarante minutes après l’incident », explique la Française, qui a été examinée par un médecin du parc.

Le manager de Walibi a proposé au couple de porter plainte en interne, ce que Camille et son compagnon ont fait, avant d’aller également déposer une plainte au commissariat de Tourcoing.

Depuis l’incident, la jeune femme souffre de stress post-traumatique. « Je ne peux pas m’empêcher de me dire que j’ai failli mourir ce jour-là », confie-t-elle.

Walibi réagit

De son côté, le parc d’attractions a bien reconnu qu’il y avait eu une erreur. « Pour une raison inconnue, les vérifications habituelles n’ont pas été adéquatement effectuées et le harnais de sécurité de la personne n’a pas été correctement abaissé », a communiqué Walibi, précisant que « des investigations approfondies sont en cours avec les équipes pour comprendre l’origine de cet incident ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une