Accueil Actu Soirmag

Les «pierres de la faim» réapparaissent suite à la sécheresse (photos)

Les « pierres de la faim » sont devenues le symbole des périodes d’extrême sécheresse en Europe.

Temps de lecture: 2 min

Pour la première fois depuis 2018, les « pierres de la faim » sont visibles sur les bords de l’Elbe, à Děčín en République Tchèque. Il s’agit de rochers ne faisant surface qu’en période d’extrême sécheresse, et sur lesquels les habitants de la région ont gravé, au fil du temps, les dates de chaque épisode de chaleur intense, qui réprésentait aussi un risque de famine à cause de mauvaises récoltes.

ISOPIX_24178176-002
Isopix

Belgaimage-13691086
Belga

ISOPIX_24178176-003
Isopix

Sur l’une de ses pierres de la faim, pour la première fois apparue en 1417, on peut même lire « Si vous me voyez, pleurez ! ». Sur les différents rochers, on retrouve les années où une période d’extrême sécheresse a impacté le niveau de l’Elbe (qui prend sa source en République Tchèque et traverse l’Allemagne jusqu’à la Mer du Nord) depuis 1417. Entre cette première date et l’année 1900, onze années ont été gravées dans la roche : 1616, 1707, 1746, 1790, 1800, 1811, 1830, 1842, 1868, 1892 et 1893. La dernière fois que les pierres de la faim ont refait surface, c’était en 2018.

Andrea Toreti, chercheur principal au Centre commun de recherche de la Commission européenne, a tiré la sonnette d’alarme lors d’une conférence le 9 août dernier : selon lui, « la sécheresse de cette année pourrait être la pire depuis 500 ans ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une