Accueil Soirmag Royal

Les premiers billets à l’effigie de Charles III seront mis en circulation mi-2024

Mais le portrait choisi sera révélé à la fin de cette année.

Temps de lecture: 2 min

Les premiers billets de banque à l’effigie du nouveau roi Charles III entreront en circulation mi-2024 au Royaume-Uni, mais le portrait sera révélé dès la fin de cette année, a annoncé ce mardi 27 septembre la Banque d’Angleterre. Le portrait du monarque « apparaîtra sur les modèles existants des quatre billets en polymère  » de 5, 10, 20 et 50 livres, « et aucune modification supplémentaire  » ne sera apportée, selon un communiqué diffusé une semaine après les funérailles d’Elizabeth II.

En outre, les billets à l’effigie d’Elizabeth II continueront à circuler en parallèle et ne seront retirés que lorsqu’ils seront abîmés pour « minimiser l’impact environnemental et financier du changement de monarque  », suivant les directives de la Maison royale, précise l’institut monétaire.

Les stocks de billets existants, où figure la défunte souveraine, seront mis en circulation comme prévu, tandis que la nouvelle monnaie en polymère – qui a remplacé progressivement la monnaie papier au Royaume-Uni depuis 2016 – ne sera imprimée que pour prendre la place « des billets usés et pour répondre à toute augmentation globale de la demande ». Le palais de Buckingham a aussi dévoilé lundi soir le nouveau monogramme royal – les initiales de Charles III –, qui sera notamment affiché sur les bâtiments du gouvernement et les boîtes aux lettres, et estampillé sur les documents officiels.

Après l’hymne national, désormais chanté dans sa version masculine, « God Save The King », de nombreux aspects de la vie quotidienne au Royaume-Uni vont changer avec l’accession de Charles III au trône. Le visage du nouveau Roi va ainsi commencer à apparaître sur les devises outre-Manche, mais aussi dans d’autres pays du monde, ou encore sur les timbres britanniques. Les noms du gouvernement de « Her Majesty », du Trésor et des douanes sont déjà devenus ceux de « His Majesty ».

La rédaction avec AFP

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une