Accueil Actu Stars

Angelina Jolie accuse Brad Pitt d’avoir été violent : «Il a étranglé un des enfants et frappé un autre»

Angelina Jolie et Brad Pitt continue de se déchirer, notamment autour de la vente de leur domaine viticole français. L’actrice a remis à la justice des documents dans lesquels elle accuse son ex-mari de violence physique envers leurs enfants.

Temps de lecture: 2 min

Dans le cadre d'une bataille juridique entre Angelina Jolie et Brad Pitt, l'actrice américaine accuse une nouvelle fois son ex-mari Brad Pitt d'avoir été violent avec elle et leurs enfants lors d'un vol privé reliant la France à la Californie en 2016. De nouveaux documents dévoilent plus de détails sur cette dispute.

« Brad Pitt a attrapé Angelina Jolie par la tête et l'a secouée, l'a ensuite attrapée par les épaules et l'a à nouveau secouée avant de la pousser contre le mur de la salle de bain. (...) Brad Pitt a ensuite frappé le plafond de l'avion à maintes reprises, ordonnant à Angelina Jolie de quitter la salle de bain », affirme la plainte déposée mardi 4 octobre. Les documents révèlent également que l’acteur, alcoolisé, « a étranglé un des enfants et frappé un autre ».

L’actrice avait demandé le divorce six jours après l’incident du jet privé. En septembre 2021, elle avait vendu sa part de leur domaine viticole français. En février dernier, Brad Pitt avait ouvert des poursuites contre son ex-compagne, affirmant qu'elle n'avait pas respecté un accord qu'ils avaient conclu, stipulant qu'aucun des époux ne pouvait vendre ses parts dans le vignoble sans en informer l'autre partie.

Dans sa contre-plainte de ce mardi, révélée par le New York Times, Angelina Jolie a également affirmé que la vente de ses parts avait été motivée par sa gêne à prendre part à un commerce d'alcool avec Brad Pitt, car « connu pour ses problèmes d'addictions à l'alcool ».

Les avocats d'Angelina Jolie ont révélé que les efforts entre les deux acteurs pour arriver à un accord concernant le vignoble avaient également échoué après que Brad Pitt ait demandé à Angelina Jolie qu'elle signe un accord « de non-divulgation, qui lui aurait contractuellement interdit de parler en dehors du tribunal des abus physiques et émotionnels de Pitt envers elle et leurs enfants ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une