Accueil Culture Livres

Sylvie Le Bihan: «J’adore les personnages qui marchent au bord d’une faille»

Sous forme de fresque, Sylvie Le Bihan réussit à rendre vivante l’histoire de l’Espagne, entre guerres, arts et corridas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au Soirmag Temps de lecture: 3 min

Au cœur de l’Andalousie, Juan Ortega vit dans une famille gitane qui élève des taureaux pour les corridas. À 15 ans, en 1920, alors que le pays subit la famine, il doit quitter son clan afin de travailler en tant que cuisinier pour Ignacio Sánchez Mejías, célèbre torero. Il le suit dans ses nombreuses aventures entre Madrid, Paris et New York. À ses côtés, il découvre la vie des Années folles loin de sa campagne, le tourbillon artistique et intellectuel de l’époque, rencontre le poète Federico Garcia Lorca et tombe amoureux de la danseuse de flamenco Encarnacion, amante d’Ignacio. Mais la guerre et les tragédies rattrapent le groupe.

À travers ce livre, vous avez voulu rendre hommage à l’Espagne et son histoire ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs