Accueil Marc Ysaye

Marc Ysaye et ses grands classiques rock: «Angie» (2)

Cette semaine, Marc Ysaye évoque un titre rock devenu culte, « Angie » des Rolling Stones (1973).

Temps de lecture: 3 min

Cet article, normalement réservé à nos abonnés, est exceptionnellement disponible gratuitement pendant quelques semaines.

« Angie » est l’une des plus célèbres et des plus mythiques chansons des Stones. Cette ballade somptueuse rime également avec sulfureuse, tant les mystères de sa signification exacte sont divers et à peu près tous crédibles. Le titre est encore produit par le génial Jimmy Miller, qui accompagnera les Stones durant leurs plus grandes années. On va d’abord penser que le morceau s’adresse à Angela Barnett, l’épouse de David Bowie entre 1970 et 1980. Jagger et elle furent très proches à un moment… Elle ne fera rien pour démentir les rumeurs, tout cela la mettant en valeur et à l’avant-plan, ce qui ne plaira pas forcément à Bowie qui, malgré la rumeur, restera un ami proche de Jagger. « Raté ! », selon Keith Richards.

Ensuite, on pensera à l’actrice Angie Dickinson qui partagera à un moment la vie d’un des deux « Glimmer Twins » (« Les jumeaux brillants ») Jagger-Richards. Cette version proviendra surtout de groupes de fans américains plus ou moins bien informés ! « Encore raté ! », selon Keith Richards.

La véritable signification de l’origine de ce titre, c’est Keith, encore lui, qui va la donner dans « Life », son autobiographie récente. C’est lui qui a composé « Angie » alors qu’il était en Suisse en mars 1972, en cure de désintoxication pour son addiction forte à l’héroïne à cette époque. Il écrit qu’il s’est réveillé un matin en s’asseyant sur le bord du lit, a pris sa guitare et a écrit très rapidement le titre. Le prénom « Angie » lui serait venu par hasard. Si on ne croit pas celle-là…

En effet, quelques semaines plus tard, Anita Pallenberg, sa compagne, donnera naissance à une petite… Angela. Anita Pallenberg, actrice, mannequin, égérie des 60’s et invitée permanente de la Factory d’Andy Warhol, fut la véritable muse des Stones. Après une relation avec Brian Jones et Mick Jagger, elle aura trois enfants avec Keith. « Angie » est une chanson d’amour qui parle d’une rupture douloureuse, difficile, interminable mais qui doit s’arrêter. La rupture ne se fait pas entre un homme et une femme mais bien entre Keith Richards et l’héroïne. Si on écoute attentivement le texte, ça se tient complètement. C’est du moins la dernière version en date des origines de cette magnifique chanson. Un titre à double sens, qui a emmené tout le monde dans des suppositions fausses, pendant que Keith était en pleine cure.

BelgaImage
BelgaImage

L’album fut enregistré il y a 50 ans en Jamaïque. Le choix du lieu fut tributaire du fait qu’à cette époque, les Stones étaient interdits de séjour en Angleterre pour raisons fiscales et en France pour possession de drogue. Aux USA, seul Keith était interdit de séjour mais quand même… Tout cela en plus de leurs frasques habituelles, naturellement.

À sa sortie, le titre est un immense succès. « Angie » va se classer en tête des ventes dans des dizaines de pays et ne fera encore que renforcer l’image des Stones. C’est Keith Richards qui aura l’idée d’introduire le piano dans le titre. Et c’est Nicky Hopkins qui se chargera d’enregistrer. À noter qu’il n’y a pas de guitare électrique en studio, les parties de guitare sont acoustiques, réalisées par Keith Richards et Mick Taylor. Sorti à l’été 1973, « Angie » reste aujourd’hui un morceau totalement incontournable, c’est peut-être même une des plus belles ballades jamais écrites.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Marc Ysaye

Voir plus d'articles

À la Une