Accueil Actu Soirmag

Affaire Pierre Palmade: l’avocat des familles des victimes donne des nouvelles de leur santé

La cour d’appel de Paris décide lundi si Pierre Palmade reste assigné à résidence dans un hôpital sous surveillance électronique ou s’il est placé en détention provisoire, comme le demande le parquet après le grave accident qu’il a provoqué le 10 février sous l’emprise de la cocaïne.

Temps de lecture: 3 min

Depuis la collision qui a fait trois blessés graves en Seine-et-Marne, dont une femme enceinte qui a perdu son bébé, Pierre Palmade, l’humoriste de 54 ans est mis en examen pour homicide et blessures involontaires par conducteur ayant fait usage de produits stupéfiants en état de récidive légale.

Le 17 février à Melun, le juge des libertés et de la détention l’avait assigné à résidence, sous bracelet électronique, dans le service d’addictologie d’un hôpital. Cette décision a été contestée vendredi devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris par le parquet général. La décision sera rendue lundi en fin de matinée, alors que l’état de santé du comédien fait l’objet de spéculations.

Pierre Palmade a été victime d’un accident vasculaire cérébral samedi en fin de journée, a confirmé à l’AFP son entourage, après des informations de presse. Plusieurs médias avaient rapporté que le comédien, hospitalisé à Villejuif (Val-de-Marne), avait subi un AVC mais que son pronostic vital n’était pas engagé.

« Ils vont tous très mal »

L’avocat des familles de victimes, Mourad Battikh s’est exprimé sur leur état de santé. Plus de deux semaines après l’accident, les passagers du véhicule arrivant en face, « vont toujours très mal » explique-t-il. Concernant la situation du conducteur du véhicule, écrasé par son volant au moment de l’impact, son « état ne s’améliore pas » mais il est « sorti du coma artificiel ». L’homme a été opéré six fois et des graves lésions ont été repérées sur ses organes. Sa jambe gauche et son bras droit sont lourdement impactés. L’homme serait aussi très blessé psychiquement. « On ne peut même pas dire son état psychique car on en est pas à cette étape-là », précise l’avocat.

À propos de son fils avec la mâchoire brisée, il ne serait plus en capacité de se nourrir sans sonde et est dans « un état très très compliqué ». Il se trouve à hôpital Necker de Paris. S’il est désormais sauf, il gardera des séquelles à vie de l’accident. « Il va y avoir très très long processus de reconstruction d’un point de vue physique d’abord puis psychologique pour un enfant déscolarisé qui était au CP et qui avait une vie tout à fait normale », ajoute l’avocat.

Concernant la femme, enceinte de 7 mois au moment de l’accident, « elle souhaite aller de l’avant et se reconstruire mais sait que ça va être extrêmement difficile pour elle ». L’avocat ajoute enfin que les victimes veulent surtout connaître la vérité et que la lumière soit faite sur les circonstances de l’accident.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Des dromadaires attendus à Paris ce samedi

La Fédération française pour le développement des camélidés en France et en Europe avait prévu de faire défiler une cinquantaine de dromadaires, chameaux, lamas et alpagas samedi des quais de Seine. Le parcours a été revu.

Voir plus d'articles

À la Une