Accueil Actu Soirmag

Une influenceuse accusée d’avoir détourné les fonds destinés à un orphelinat

L’association marocaine en charge d’un orphelinat veut porter plainte pour « abus de confiance » et « détournement de fonds ».

Temps de lecture: 2 min

Poupette Kenza, une influenceuse française aux 973.000 abonnés sur Instagram, est accusée d’avoir détourné des fonds qui étaient destinés à un orphelinat.

Atlas Kinder, une association en charge d’un orphelinat marocain, a annoncé dans un communiqué vouloir porter plainte pour « abus de confiance » et « détournement de fonds ». Elle reproche à Kenza Benchrif et sa cousine Soukaïna El Mizeb, toutes les deux influenceuses, de ne pas leur avoir versé la totalité des fonds récoltés destinés à l’orphelinat.

À lire aussi : Une influenceuse porte plainte contre une hôtesse Air France pour agression (vidéo)

En effet, 200.000 euros ont été annoncés. Or, seuls 28.000 euros ont été versés. Après discussion avec le gestionnaire de la cagnotte, Bel Niya, 134.000 euros ont été proposés à Atlas Kinder. Mais il manque toujours 66.000 euros que l’association n’a pas touchés.

Une plainte sera donc peut-être déposée par l’organisme pour cette affaire. Selon l’association, les influenceuses seraient également à l’origine du cyber-harcèlement donc elle est victime.

Récemment, la jeune femme était impliquée dans une polémique de cyber-harcèlement d’une députée.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une