Accueil Actu Télé

Thierry Ardisson: «Ce n’est pas avec l’empathie que j’aurais fait carrière»

À l’occasion du lancement d’une chaîne de télévision qui ne diffuse que ses émissions, Thierry Ardisson se confie en longueur sur ses projets et ses souvenirs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 12 min

« Le confesseur du PAF », « L’homme en noir », « L’animateur le plus insolent de la télé », « L’homme aux mille vies »… : les qualificatifs ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’évoquer Thierry Ardisson. Il serait pourtant réducteur de ne le résumer qu’à ces surnoms ! Homme de publicité reconverti dans la télévision à 35 ans, il a imaginé et produit des émissions avant-gardistes, bousculant les codes, loin du moule étriqué de certains programmes. Il a captivé des millions de téléspectateurs et animé des rendez-vous télévisés devenus cultes. Aujourd’hui, ces émissions ont l’honneur de toutes se retrouver sur une chaîne Fast, « Ardivision », disponible sur Samsung TV Plus. Une chaîne qui diffuse donc en continu des programmes tels que « Salut les Terriens ! », « Tout le monde en parle », « Double jeu », « Ardimat », etc.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs