Accueil Soirmag Histoire

Le monde antique haut en couleur!

Revoyez vos classiques : les statues en marbre blanc de la Grèce et de la Rome antiques étaient peintes autrefois. C’est ce que démontre l’exposition « L’Antiquité en couleurs ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 5 min

Il va falloir changer de modèle et ce sera sans doute un choc culturel pour beaucoup : les statues retrouvées à Athènes ou à Rome sur certains sites archéologiques, puis présentées en grande pompe dans les plus beaux musées du monde, d’un blanc immaculé… étaient en fait peintes avec soin à l’origine. Voilà qui bouleverse nos connaissances et que met en lumière la remarquable exposition du Musée gallo-romain de Tongres. La plus ancienne localité de Belgique (plus de 2.000 ans) n’est pas peu fière de servir d’étape à cette révolution du regard. « Les statues grecques et romaines, en marbre blanc ou en pierre naturelle, n’étaient pas considérées comme achevées avant d’avoir été peintes, avance Bart Demarsin, coordinateur en chef des expositions et archéologue de formation. Le sculpteur – presque toujours un homme – et le peintre – parfois une femme – étaient aussi importants l’un que l’autre, chacun avec son savoir-faire spécialisé. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs