Accueil Soirmag Royal

L’appel du prince Harry sur la prise en charge de sa sécurité rejeté par la justice britannique

Les autorités ne lui accorderont une protection qu’au cas par cas.

Temps de lecture: 2 min

La justice britannique, qui avait refusé en février d’accorder une protection systématique de la police au prince Harry lors de ses visites au Royaume-Uni, a rejeté lundi l’appel du duc de Sussex et lui a ordonné de payer la quasi-totalité des frais de justice dans ce dossier.

Le prince Harry, fils cadet du roi Charles III, et son épouse Meghan ont perdu leur protection systématique, aux frais du contribuable britannique, après avoir décidé de se mettre en retrait de la famille royale en 2020 et de s’installer aux Etats-Unis.

Harry, qui ne se rend que rarement au Royaume-Uni, contestait la décision des autorités de lui accorder désormais une protection au cas par cas.

Fin février, la Haute Cour de Londres a estimé que cette décision « n’était pas irrationnelle », n’avait « pas été entachée d’injustice » et que la stratégie du cas par cas adoptée par la police « était, et est, légalement fondée ».

Un porte-parole du prince avait dans la foulée indiqué qu’Harry ferait appel, estimant qu’Harry ne « réclame pas un traitement de faveur », mais simplement une application « juste et légale » des règles en matière de protection.

Mais la justice a rejeté cet appel du prince devant cette cour, un porte-parole expliquant qu’il s’agissait « en grande partie d’une récapitulation des arguments avancés par le demandeur au procès ».

Le magistrat en charge du dossier a redit que les autorités étaient « fondées » à ne plus lui accorder une protection systématique.

Le prince peut cependant encore formuler un recours devant la cour d’appel.

À lire aussi : Harry et Meghan préparent deux séries Netflix

Le magistrat a de plus condamné Harry lundi à payer 90 % des frais de justice engagés dans ce dossier par le ministère de l’Intérieur.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une