Trump interdit les personnes transgenres au sein de l’armée américaine

© Isopix
© Isopix

Le président des Etats-Unis Donald Trump a ordonné au Pentagone de ne plus recruter de personnes transgenres. Le document signé a été transmis au ministre de la Défense, Jim Mattis, ce vendredi 25 août. Le département de la Défense devra trancher les cas de ceux qui sont déjà enrôlés. Dans ce décret, Trump souligne que le Pentagone ne devra plus prendre en charge les traitements médicaux des militaires transgenres travaillant déjà au sein de l’armée. Il a demandé concrètement « de revenir à la politique et aux pratiques appliquées de longue date dans les forces armées au sujet des personnes transgenres », et ce à compter du 23 mars 2018. D’après les estimations, les personnes transgenres seraient entre 1300 et 15.000 à servir l’armée américaine.

Fin juillet, le président américain avait déjà annoncé dans plusieurs tweets sa décision d’interdire le recrutement des personnes transgenres à servir dans l’armée « Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des États-Unis n’acceptera pas ou ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans aucune capacité dans l’armée américaine ». Donald Trump avait mis en avant « le fardeau des coûts médicaux énormes » et « les perturbations que des personnes transgenres dans l’armée entraîneraient » pour justifier sa décision.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?