La police britannique lance un avis de recherche pour sa femme et gâche totalement sa déclaration d’amour surprise

Capture d’écran - Twitter/NPAS Benson
Capture d’écran - Twitter/NPAS Benson

Pendant 24 heures, Sue a été au centre de toutes les interrogations. Qui est-elle ? Ce qui est sûr, c’est que les habitants du comté d’Oxfordshire, dans le sud-est de l’Angleterre, ont mis tout en œuvre pour retrouver cette mystérieuse femme. L’affaire a même dépassé les frontières du comté. Le jeudi 2 novembre, la police locale publie un étrange cliché sur son compte Twitter. Un post qui a ruiné une bien belle déclaration d’amour. On rembobine.

Ce jour-là, la brigade aérienne de Benson repère une inscription dessinée dans un champ : « Sue », assorti d’un petit « X ». Les forces de l’ordre s’en inquiètent et utilisent Twitter pour faire appel à la communauté : « Est-ce que quelqu’un connaît Sue, juste au sud de Tetsworth, de l’autre côté de la route M40  ?! ». Avec le hashtag #WhoIsSue, comprenez #QuiEstSue.

Un grincheux bien romantique

Il ne faut pas plus de quelques heures pour que le net s’embrase. Le message devient viral. Se transforme en véritable avis de recherche. De nombreux internautes tentent d’apporter leur pierre à l’édifice pour percer le mystère « Sue ». Quelques théories bien farfelues sont envisagées par des internautes créatifs.

« Les aliens sont de plus en plus sophistiqués »

« Eh bien… nous savons que ’Suex’ est un scooter sous-marin alors peut-être devrions-nous regarder sous-terre pour trouver un indice  ? »

Mais la réalité se veut bien plus romantique. Après des heures d’intenses recherches, un homme a revendiqué être l’auteur de « l’écriture sur champ ». Il s’agit d’un fermier local. Murray Graham, âgé de 59 ans, a été identifié par un de ses amis sur les réseaux sociaux. L’homme habite dans le secteur de Tetsworth. Au Telegraph, il a admis être « grincheux » et avoir profité d’une occasion qui s’est présentée à lui pour rappeler à sa femme combien il l’aime : « J’avais des restes de désherbant et je pensais que je pourrais les utiliser de cette façon et voir si je réussissais à faire sourire ma femme ».

Sa femme n’en sait toujours rien

Deux semaines durant, Murray Graham a dégainé tracteur et produits à désherber. Muni du GPS de son engin à moteur, il a tracé les quatre lettres pour que cela soit lisible. Il a ensuite demandé à l’un de ses fils, pilote d’hélicoptère, de prendre un cliché du champ en question dès qu’il le survolerait. Pour ensuite remettre la photo à sa femme.

Mais l’unité de police de Benson a été plus rapide. Ruinant ainsi les plans romantiques de Murray Graham. Le 2 novembre, la photo est partagée plus de 600 fois sur les réseaux sociaux. Sans que le couple n’en soit informé. « Personne n’a réussi à les joindre ce jour-là parce qu’ils étaient en train de travailler », a expliqué leur fils George au Telegraph.

Il faudra attendre le lendemain pour que le fermier britannique réalise l’importance prise par sa déclaration d’amour. « Je suis assez surpris. Je ne m’attendais pas à ce que ça prenne une ampleur nationale, internationale, ou même intergalactique ». Toujours est-il que l’homme a avoué au Telegraph que sa femme n’était toujours pas au courant de sa petite entreprise et du tollé qu’elle a suscité. « Sa réaction pourrait être positive comme négative ».

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Maltraitance des seniors: l’enquête choc sur les homes

    RTBF

    La RTBF plonge dans les coulisses des homes et en dévoile les travers : finances opaques d’un côté, maltraitance envers les personnes âgées de l’autre. Mais pour que la vie de nos aînés ne bascule pas dans la détresse, des moyens de prévention existent. À découvrir le mercredi 20 janvier à 20h20 sur La Une.