Climat : la vidéo de Bouli Lanners ne passe pas inaperçue sur VivaCité (vidéo)

Belga Image
Belga Image

Une remise en contexte s’impose. Mardi, les ministres de l’Union Européenne ont approuvé le « paquet énergie propre » qui prévoit d’améliorer l’efficacité énergétique des pays de l’Union Européenne de 32 % d’ici 2030. Une proposition de directive négociée durant des mois avec le Parlement Européen selon les propositions avancées par la Commission à la fin de l’année 2016. Le hic, c’est que la Belgique a voté contre cette proposition et ne s’est pas prononcée sur les énergies renouvelables. Un vote qui n’a pas plu du tout à l’acteur et réalisateur belge, Bouli Lanners, qui a publié une vidéo sur sa page Facebook dans laquelle il exprime grossièrement son mécontentement.

L’émission « C’est vous qui le dites » (VivaCité), présentée par Cyril, est revenue ce matin sur ce coup de gueule. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ton employé par Bouli Lanners n’est pas passé inaperçu : « Je ne peux pas soutenir un truc pareil. Je soutiens qu’il est plus urgent que jamais d’écouter ce que disent les gens (…). Mais je pense qu’il faut pouvoir entendre sur base d’un dialogue. On ne peut en aucun cas (…) tolérer l’appel à la haine et à la violence », dit Sacha Daout, journaliste pour la RTBF et invité de l’émission. Alexis Carantonis, rédacteur en chef de DH.be et invité de « C’est vous qui le dites », affirme lui aussi : « On ne peut pas appuyer les propos qu’il a choisis et l’appel à l’émeute. Mais Bouli Lanners est engagé dans la cause climatique, donc je peux comprendre sa colère. Surtout quand on regarde le film qui s’est passé dimanche, il y a quand même de quoi être un petit peu énervé. Il y a 65 000 personnes dans les rues (…), certains marchent à côté de la Ministre de l’énergie qui se déplace le lendemain dans un jet privé pour aller refuser d’engager plus en avant la Belgique pour le climat. Mais la réponse ne peut pas être de la violence ».

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux