Chanel bannit les peaux exotiques et la fourrure de ses collections

Belga Image
Belga Image

On l’a appris il y a peu, la marque Chanel n’utilisera plus de peaux exotiques ni de fourrures pour confectionner ses sacs, vêtements et autres produits d’exception. Adieu les peaux de crocodile, de lézard, de serpent et de galuchat.

Bruno Pavlosky, le président des activités, explique cette décision : « Chez Chanel, (…), il nous est de plus en plus difficile de nous procurer des peaux exotiques correspondant à nos exigences en matière d’éthique ».

La marque de luxe n’est pas la première à se lancer dans cette démarche. Nous vous le disions, la maison de couture Jean-Paul Gaultier a elle aussi décidé de ne plus utiliser ces matières nobles. Gucci en a fait de même, à travers un communiqué de Marco Bizzarri, le président : « La conscience sociale est une des valeurs fondamentales de Gucci, et nous continuerons à travailler pour respecter encore davantage l’environnement et les animaux. Avec l’aide de la Fur Free Alliance et l’association italienne LAV, Gucci est heureux de franchir cette étape. Nous espérons que notre engagement pourra contribuer à d’autres innovations et prises de conscience, afin de rendre l’industrie de la mode plus éthique.» Enfin, l’entreprise italienne de mode Versace a elle aussi fait une croix sur ces matières. La patronne, Donatella Versace, déclarait en mars dernier au magazine 1843 « De la fourrure ? Je suis contre cela, je ne veux pas tuer des animaux pour faire de la mode. Cela ne me semble pas juste ».

Des nouvelles rendent les organismes de défense animale fous de joie.