Booba: retour sur des années de clashs et de polémiques (vidéo)

belgaimage-141075284-full (1)
BelgaImage

Booba n’a pas été directement touché par la fusillade qui a eu lieu lors du tournage du clip « Glaive », en banlieue parisienne. Le rappeur avait déjà quitté les lieux quand une vingtaine de personnes ont fait irruption dans un hangar désaffecté, armes à feu et battes de base-ball à l’appui. Plusieurs personnes de l’entourage de Booba ont été blessées, notamment par des coups de feu, comme l’indique Europe 1 qui a eu vent, en premier lieu, de l’information.

>Une vingtaine de personnes armées débarquent sur le tournage d’un clip de Booba et ouvrent le feu

Booba et les nouvelles médiatiques, c’est monnaie courante. L’artiste français n’a pas peur de faire les gros titres, comme en témoigne ce clash autour d’un combat de MMA face à Kaaris qui dure depuis plus d’un an et qui a pour départ une rixe dans l’aéroport d’Orly entre les clans des deux rappeurs. Une polémique qui rappelle que l’un des hommes forts du rap français accumule les casseroles. Retour non-exhaustif et en vidéo, sur les clashs et polémiques les plus marquants du rappeur.

Clahs à gogo

Il y a d’abord eu les clashs provoqués par des punchlines issus de ses textes. NTM, MC Solaar ou IAM ont d’abord été traités d’antiquités dans le morceau B2OBA. Avant, ils s’en étaient pris à Sinik, M. Pokora ou même Diam’s. Mais les clashs les plus célèbres du rappeur interviennent avec deux autres grands noms de la planète de la rime : Rohff et La Fouine (avant que Kaaris ne s’en mêle bien sûr).

Avec La Fouine d’abord. Les deux hommes se détestent cordialement et se répondaient fréquemment dans leurs morceaux, voir Paname Boss ou A.C. Milan. Jusqu’à l’apogée de ce conflit, en mars 2013 dans un hôtel de Miami. Booba affronte une proche de La Fouine dans une salle de sport. L’altercation est filmée par les caméras de surveillance, que B2O s’empresse de diffuser. Mais c’est surtout la bagarre entre les deux rappeurs qui marquera les esprits : quelques amabilités musclées échangées devant l’hôtel avant que les services de sécurités n’interviennent.

Charlie s’est « brûlé »

Rohff ensuite. C’est probablement l’une des plus grosses haines du rap français. Les deux hommes se détestent. Des clashs à répétition qui atteignent un sommet en avril 2014 quand Rohff pénètre, entouré de ses sbires, dans une boutique parisienne qui vent les vêtements de Booba, siglés Unküt. Le vendeur est tabassé. Rohff lui a asséné les premiers coups. Pour ces faits, il sera condamné en 2017 à cinq ans de prison ferme, qu’il purge actuellement.

Et enfin, il y a bien sûr ses propos à propos des attentats commis à Charlie Hebdo. Les paroles de Booba avaient profondément choqué. Il estimait alors que l’hebdomadaire avait « joué avec le feu ».