La représentation de Manneken-Pis nu sur les boîtes du Monopoly spécial Bruxelles a été censurée aux États-Unis

DR
DR

Dans une semaine, une nouvelle version du célèbre jeu Monopoly sera présentée, consacrée à Bruxelles. Pour illustrer notre capitale, il était évident de représenter le personnage de Manneken-Pis sur la boîte du plateau de jeu. Mais contrairement à ce que peut laisser croire la photo présente sur le site de l’éditeur, Manneken-Pis ne sera pas tout nu comme nous avons l’habitude de le voir, mais bien habillé d’un maillot de bain. La raison ? Le puritanisme des Américains.

En effet, à quelques jours de la présentation officielle de cette nouvelle version du jeu Monopoly mettant en avant Bruxelles, Bruzz a révélé cette affaire. Aux États-Unis, la nudité du petit garçon choque. L’éditeur belge des jeux Monopoly, Groep 24, a confirmé l’information à la RTBF en expliquant que tout a été fait pour conserver l’image originale du Manneken-Pis : « Nous avons expliqué à la maison Hasbro que la nudité du personnage ne pose aucun problème à la population belge. Nous avons envoyé l’explicatif de Wikipédia et des documents touristiques qui, tous, montrent le gamin sans vêtement. » Malgré les explications, la pudibonderie américaine refuse de laisser apparaître un corps nu sur une boite de jeu familial.

Manneken-Pis sera donc présenté avec un maillot de bain aux couleurs de Bruxelles : iris jaune sur fond bleu. Les dessins du jeu ont quant à eux été confiés à Lectrr, le dessinateur du quotidien flamand De Standaard. Des cases seront notamment attribuées au stade du RSC Anderlecht, à la Rue neuve, au Palais Royal et à la Grand-Place, rapporte la RTBF.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux