Sigmund Freud, père de la psychanalyse

Sigmund Freud, père de la psychanalyse
Isopix

Il est trois heures du matin, le 23 septembre 1939, quand dans sa maison de Londres, devenue aujourd’hui musée, Sigmund Freud, 83 ans, rend son dernier souffle. Il est aidé par son médecin personnel qui lui injecte des doses importantes de morphine afin d’abréger ses souffrances. C’est que le père de la psychanalyse, grand fumeur de cigares, subit depuis vingt ans un cancer de la mâchoire qui l’a contraint à de nombreuses opérations des plus douloureuses – pas moins de 25 – et au port de prothèses. Parler et mastiquer est à certains moments aussi difficile que lancinant. Freud s’éteint...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète