Le Premier ministre français Édouard Philippe reprend un tube de BigFlo et Oli lors d’un discours sur les violences conjugales (vidéo)

BelgaImage
BelgaImage

« On a tous dit : ‘Ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est peut-être la dernière fois’ ». Cette chanson, parue sur l’album « La vraie vie », datée de 2017 et co-signée par Stromae, évoque le parcours chaotique d’une femme victime de violences conjugales. Un tube qui n’a pas échappé au Premier ministre français Édouard Philippe, comme l’épingle le Huffington Post.

Pour conclure le Grenelle des violences conjugales, le chef du gouvernement français a récité des paroles issues du titre chanté par BigFlo et Oli : « Nous ne voulons plus entendre le ‘Ah c’est dommage’. Vous connaissez peut-être cette chanson du duo de rap français BigFlo et Oli, Dommage. Cela raconte l’histoire de Pauline. Pauline je cite, ‘elle est discrète, elle oublie qu’elle est belle. Elle a sur tout le corps des taches de la couleur du ciel. Son mari rentre bientôt, elle ne veut même pas y penser. Quand il lui prend le bras c’est pas pour la faire danser. Après la dernière danse, elle s’est pas relevée’ ».

Mobilisation

En citant le refrain de ce tube, Édouard Philippe entend donc utiliser la culture populaire pour faire passer un message, toutes générations confondues. « Avec ce grenelle, notre société affirme, exige même, qu’il n’y ait plus de femmes avec des taches de la couleur du ciel sur la peau. Et surtout elle dit que nous ne voulons plus entendre le ‘Ah c’est dommage’ ».

Mais bien sûr, le discours d’Édouard Philippe et l’utilisation des paroles de ce titre ne doivent pas faire oublier les décisions prises à l’issue de ce Grenelle des violences conjugales. Parmi les annonces faites, on notera la déchéance d’autorité parentale pour un père violent mais aussi l’inscription dans la loi de « l’emprise psychologique ». Des annonces qui n’ont par ailleurs que peu convaincu les associations féministes.

Par ailleurs, ce Grenelle s’achève ce 25 novembre, qui est aussi la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Si des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce week-end, à Paris ou à Bruxelles, aujourd’hui est lancé le hashtag #OrangeTheWorld pour en finir avec ces violences.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?