César 2020: malaise sur le plateau de «Quotidien» après les propos de Mimie Mathy sur le viol (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Elle ne pouvait pas y échapper : questionnée par Yann Barthès, Mimie Mathy a dû donner son avis au sujet de la controverse qui divise le monde du cinéma. Pour cette 45e cérémonie des César, Roman Polanski a été sacré meilleur réalisateur pour son film « J’accuse ». Une récompense qui choque bon nombre de personnes, pour un homme visé par une nouvelle accusation de viol depuis novembre 2019 et qui est toujours poursuivi par la justice des États-Unis pour des relations sexuelles illégales avec une mineure, survenues en 1977.

>Dans une tribune féroce, Virginie Despentes dézingue les César : « Si le violeur est un puissant : respect et solidarité »

« Il ne faut pas tout mélanger »

Mimie Mathy a d’abord commenté cette récompense : « J’ai adoré ‘J’accuse’ et je suis contre ce que Polanski a pu faire. Mais il ne faut pas tout mélanger. À ce moment-là, il faut lui laisser faire aucun film depuis qu’il est en France ». Et de continuer : « Pourquoi ça sort maintenant ? Bien sûr qu’il faut lutter contre ça mais ça n’enlève rien au talent de Polanski ». Si cela sort maintenant, c’est probablement parce que le mouvement #MeToo a quelque peu gagné le cinéma français, notamment grâce à la position prise par Adèle Haenel.

Et d’Adèle Haenel, il a également été question dans « Quotidien ». Pour rappel, l’actrice française a révélé avoir subi des « attouchements répétés » de la part du réalisateur Christophe Ruggia alors qu’elle était mineure. Un témoignage qui avait ouvert la voie à d’autres et permis de mettre sur le devant de la scène la place des femmes dans le cinéma hexagonal. Les César 2020 n’ont pas nécessairement pris la balle au bond, remettant une récompense à Roman Polanski. Bien sûr, Mimie Mathy a fait du Mimie Mathy et on ne peut pas lui en vouloir : elle a tenté de garder le sourire sur un sujet d’envergure.

>Cyril Hanouna dévoile le salaire de Florence Foresti pour la présentation des César 2020 : « C’est une insulte » (vidéo)

« Je n’ai pas le même physique »

Sur le plateau de TMC, elle a d’abord lancé une boutade au moment de commenter l’acte posé par Adèle Haenel dans la salle Pleyel. La comédienne a tout simplement fait le choix de quitter les lieux au moment où Roman Polanski était récompensé pour la réalisation du film « J’accuse ». « Peut-être qu’elle devait aller aux toilettes », a d’abord lancé Mimie Mathy face au présentateur de « Quotidien ». Avant d’aller plus loin et de dire comprendre la réaction d’Adèle Haenel.

Tout en provoquant ensuite un certain malaise sur le plateau : « Je n’ai pas été violée, j’ai eu cette chance. En même temps je n’ai pas le même physique, donc je suis un peu à l’abri ». Blanc. Avant que Yann Barthès ne recadre : « Il ne s’agit pas d’une question de physique ». Et Mimie Mathy de tenter de s’en sortir : « C’est une question de mentalité. Et c’est vrai qu’il faut se battre contre ça. Mais à ce moment-là, il faut empêcher ces gens-là de faire des bons films ».

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern