Covid-19: un site officiel évalue vos symptômes pour mieux vous prendre en charge

Site
Capture d’écran, D.R.

Ces temps-ci, il suffit d’avoir une toux sèche et la question se pose : est-ce un symptôme du Covid-19 ? Instantanément, on pense à ce que l’on a vu à la télévision, aux risques liés à la maladie, à son potentiel de contamination… On essaye donc d’appeler les services de santé pour avoir une indication mais ceux-ci sont bien évidemment débordés et peuvent difficilement répondre. Pour régler ce problème, le ministère français de la Santé a mobilisé des spécialistes et l’Institut Pasteur ainsi que toutes les données recueillies sur le coronavirus pour mettre en place « maladiecoronavirus.fr ». Le but : conseiller au mieux les gens sur base de leurs symptômes.

Une aide utile mais pas un vrai avis médical

Pour estimer les risques liés aux symptômes d’une personne, le site propose un questionnaire de 24 questions. La première question par exemple demande si celle-ci a eu de la fièvre ces derniers jours, ainsi que des frissons ou des sueurs. Au fur et à mesure que l’on avance, un algorithme se charge de déterminer s’il s’agit bel et bien d’un cas sérieux de coronavirus. S’il s’avère que c’est le cas, le patient sera invité à s’adresser à des professionnels.

Il est cela dit bien précisé que le site ne remplace pas les vrais médecins. « Ce site d’information n’est pas un dispositif médical, il ne délivre pas d’avis médical », est-il noté. Il est destiné à donner une première orientation afin de savoir par soi-même comment réagir face à tel ou tel symptôme. Le site permet aussi surtout de désengorger les services de santé, débordées par la situation pandémique. Selon le docteur Fabrice Denis, membre de l’Alliance digitale contre le Covid-19 interrogé par l’AFP, en France, 12% des personnes sont finalement orientées vers le SAMU après ce questionnaire. Au vu des millions de personnes qui se rendent sur le site, cela représente une grande aide pour les services de santé.

La page d’accueil de « maladiecoronavirus.fr » en profite pour donner toutes les informations essentielles sur le Covid-19. On trouve ainsi les gestes qui permettent de se prémunir un maximum de la contamination et des informations sur le mode de transmission de la maladie. Quelques conseils sont aussi donnés, par exemple en évitant l’ibuprofène ou la cortisone, soupçonnés d’aggraver la maladie. Quant au test, les concepteurs espèrent qu’en se basant sur ce qui est constaté en milieu hospitalier, cela permettra au final d’avoir une baisse du nombre de cas graves.

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.

  • Il est encore temps de semer

    Shutterstock

    Que vous ayez un potager ou un balcon, il est toujours possible de semer quelques légumes pour l’hiver : à vous ensuite la salade de blé et la frisée aux lardons.