Covid-19: Michel Cymes se confie sur la teneur de son travail avec les soignants

Covid-19: Michel Cymes se confie sur la teneur de son travail avec les soignants
BelgaImage

Il aurait pu garder son rôle de médecin télégénique et rester loin du marasme sanitaire. Il a finalement opté pour l’exact inverse. Michel Cymes a ainsi rejoint les médecins et les soignants mobilisés dans les hôpitaux pour ne se consacrer qu’à cela, délaissant le petit écran le temps que la situation se calme. Cela ne l’empêche toutefois pas de tenir le public informé de ce qu’il peut voir en milieu hospitalier le temps de cette parenthèse.

« Il n'y a plus de hiérarchie dans ces moments-là »

C’est de cette façon que Michel Cymes a répondu à l’appel de « Télé-Loisirs » qui demandait des nouvelles du médecin. Avant toute chose, il tient à rectifier les propos d’Anne-Élisabeth Lemoine qui l’avait accueilli il y a quelques jours sur son plateau de « C à vous ». A ce moment-là, elle avait affirmé que « comme beaucoup de médecins, [il] fait partie de la réserve sanitaire, à la disposition d’une éventuelle réquisition ». A ce moment-là, il s’était simplement contenté de hocher la tête. Maintenant, il dément cette version : « Je ne fais pas partie de la Réserve sanitaire, comme cela a été écrit. J'ai simplement répondu à un appel de mon chef de service, au sein de l'hôpital parisien où j'exerce habituellement, et destiné à toutes les catégories de personnel ».

Après avoir rectifié ce point, Michel Cymes décrit ce dont il est témoin en milieu hospitalier. Il parle d’une situation compliquée et de son rôle dans ce cadre. « Les services de réanimation manquent de bras, le personnel a également besoin de soutien psychologique. Un système de gardes, de jours et de nuits a été instauré. Je me suis inscrit à plusieurs gardes. C'était une évidence, bien-sûr. Maintenant, on ne s'improvise pas réanimateur, ce que je ne suis pas. Je suis là pour renforcer les équipes. Je fais ce qu'on me demande. J'effectue des tâches diverses. Aider à accueillir des malades ou chercher du matériel, tout simplement. Il n'y a plus de hiérarchie dans ces moments-là », dit-il.

Quant à son retour à la télé, il affirme qu’il n’est pas question de parler de cela pour l’instant alors que la France devrait atteindre le pic de l’épidémie de Covid-19 ces jours-ci. Il s’impose donc une « diète médiatique » avec une suspension de sa contribution à RTL, « au moins pour quelques jours ». Son passage à l’émission « Surprise sur prise », diffusée ce 18 avril sur France 2, a également été coupé au montage. Quant au programme « Ça ne sortira pas d’ici » qu’il anime, il a été décalé.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern