Les confidences de Soprano sur son fils qu’il n’a jamais pu rencontrer

Les confidences de Soprano sur son fils qu’il n’a jamais pu rencontrer
BelgaImage

C’est à cœur ouvert que Soprano a parlé d’un sujet qui lui est cher. Au micro de France TV Slash, chaîne numérique dédiée à la jeunesse, il a évoqué le cas particulier de son fils. Placé à l’aide sociale à l’enfance par la mère, il n’a jamais pu lui parler, ni même le voir. Il ne sait presque rien de lui et c’est ce sentiment de tristesse que le chanteur a voulu évoquer.

« J’étais papa mais je n’étais pas papa »

C’est en évoquant sa chanson « Parle-moi », qui date de 2007, que Soprano est amené à parler de ce sujet. « C'est une chanson que j'ai écrite parce que j'étais avec une fille, à l'époque, qui était tombée enceinte. Avec la peur, la société, elle avait pris l'enfant et l'avait placé à la DDASS [ndlr : Direction des Affaires Sanitaires et Sociales] sans me le dire. Je ne savais même pas qu'elle avait accouché. Et du coup, ça m'a marqué, parce que sur les papiers, il n'y avait pas marqué mon nom, il n'y avait rien. J'étais papa mais je n'étais pas papa », dit-il.

« Et j'ai pété les plombs. Avec les années, j'ai compris qu'elle était jeune, qu'elle était perdue, qu'elle avait peur... il y avait tellement de choses. Déjà que j'étais mélancolique, ça m'a plongé dans la dépression. Quand tu es père de famille, tu ne peux pas savoir qui est ton fils, tu ne peux pas le voir – encore aujourd'hui, je ne sais pas où il est, c’est très difficile », confie Soprano.

Celui qui n’était alors connu que sous son vrai nom, Saïd M'Roumbaba, avait 16 ans lorsque sa petite amie de l’époque est tombée enceinte. Aujourd’hui âgé de 41 ans, Soprano voudrait bien rencontrer son fils, mais il confie que ce n’est pas à lui de faire le premier pas : « si nous devons reprendre contact, cela ne pourrait venir que de lui. Moi, je n'en ai pas le droit ».

Quant à la chanson « Parle-moi », elle a servi d’exutoire. « Je ne l'ai jamais chantée de ma vie en concert, je ne la chanterai jamais en concert. Je l'ai écoutée le jour de l'enregistrement, je ne l'écoute plus. C'est une chanson qui te soigne. Heureusement que je l'ai faite, sinon je serais resté bloqué dans cette case-là », confie Soprano qui depuis cette histoire a eu trois autres enfants avec sa femme Alexia.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.